Blog voyage et photos  |  Bien Voyager  |  Kit Média  |  Voyagez + et payez - | Contactez-moi

Interview de Virginie Chantraine sur le e-tourisme

23 Flares Email -- Facebook 0 Twitter 23 Google+ 0 Pin It Share 0 23 Flares ×

Bonjour Virginie, peux-tu te présenter en quelques mots aux lecteurs ?

Bonjour Piotr ! Alors, je viens de fêter mes 24 ans, je suis originaire du Loiret mais j’ai pas mal bougé pour mes études. Diplômée dans quelques mois, je suis actuellement en stage à La Ciotat chez un tour-opérateur sur mesure spécialisé dans le voyage de groupe en France et en Europe mais aussi avec toute une partie sportive dont je m’occupe plus particulièrement. Je m’intéresse aussi à tout ce qui touche au E-tourisme, sujet de mon mémoire en cours d’écriture.

 

Quelle est la définition du e-tourisme selon toi ?

Le e-tourisme, c’est l’évolution logique du secteur du tourisme avec l’arrivée d’Internet qui a modifié le comportement des consommateurs les rendant plus informés et plus autonomes. Tourisme et Internet est un mariage parfait entre un service immatériel et un outil de communication qui permet aux futurs acheteurs de « visualiser » plus facilement son futur achat et donc de les rassurer. Le secteur traditionnel diabolise le Web avec l’arrivée des agences online et des comparateurs de prix. Mais le vrai enjeu du e-tourisme maintenant c’est que les agences de voyages traditionnelles se l’approprient et apprennent à l’utiliser pour ne pas disparaître et se faire concurrencer. Surtout qu’elles ont un savoir-faire incomparable : le conseil au client.

, e tourisme

e-tourisme par Tewoz de Mavieauboulot

Lien du site : http://www.mavieauboulot.fr/blog/

 

Le secteur du tourisme a été touché par la crise financière, est-t-il en train de s’en remettre ? De fait, est-ce que c’est le moment d’en profiter ?

Le tourisme n’a pas été le secteur le plus touché par la crise car les vacances, et surtout les vacances d’été, sont devenues un besoin vital. Dans un foyer, on partira peut-être moins loin, moins longtemps, on réduira les dépenses dans les activités, la restauration mais en aucun cas on annulera ses vacances. La France en a profité au dépit de l’étranger. Après, concernant les agences de voyages, certaines grosses agences ont annoncé des baisses de 8-10% de leurs chiffres d’affaires mais ce n’est pas le cas de toutes les agences. Dans ce que j’ai pu vivre, j’étais, l’an passé, dans une agence de voyages sur mesure spécialisée dans le long courrier et malgré la crise, il avait connu une croissance positive.

Avec le magnifique temps que l’on a depuis mars, la saison touristique démarre fort pour la France car les gens qui avaient choisi de partir chercher le soleil à l’étranger sont en fait rester !

Quelles sont, d’après toi, les destinations phares pour 2011 ?

Tu m’aurais posé la question il y a plusieurs mois, je t’aurais répondu à coup sûr la Jordanie et Oman notamment. Mais avec les évènements socio-politiques et environnementaux des dernières semaines ont modifié la donne. C’est là que l’on se rend compte à quel point le tourisme est « global » : c’est un phénomène mondial et reliés à tous les domaines d’activités où la politique a son mot à dire.

Avec les évènements qui ont eu lieu en Egypte, en Tunisie et plus récemment au Maroc, 3 pays très touristiques, les touristes vont se replier vers des destinations plus sûres et des destinations connues : l’Espagne, la Grèce, la Crète et la Côte d’Azur pour la France.


Virginie, dis-moi, les conflits et les révolutions sociales qui secouent les pays du Magrehb vont-ils avoir un impact sur le tourisme a l’avenir avec un renforcement des dispositifs de sécurité et de prévention a l’égard des touristes ?

Il y aura forcément un impact mais à savoir lequel. En Egypte, par exemple, il y a déjà des gardes armés un peu partout dans les endroits très touristiques et ça n’a pas empêché des attentats. Je ne pense pas qu’il y ait un lien entre les revendications de ces populations face à leur gouvernement et la sécurité des touristes pour l’Egypte et la Tunisie, la Lybie reste une exception. Dans le cas de la Tunisie, que j’ai un peu plus suivi, il y avait notamment des revendications sur les conditions de travail, ce qui peut avoir un effet sur les acteurs du tourisme, les prix des séjours jusqu’au positionnement de la destination et sa stratégie de communication. Mais je ne m’inquiète pas pour ces pays, il y aura toujours du tourisme, mais peut-être un tourisme différent.

Mais le conseil reste quand même de laisser ses pays se reconstruire et de se stabiliser avant d’y séjourner.


J’ai évoqué le tourisme gay dans mon dernier article, est-ce une niche que tu connaissais ? Serais-tu prête à travailler dans une compagnie qui s’occupe de cette clientèle ou aurais-tu peur de la réaction de ton entourage ?

Oui, le tourisme gay fait partie des tendances du moment tout comme le tourisme pour célibataires, le tourisme sportif ou vraiment des niches particulières comme le « slum tourism » qui est de visiter des lieux comme les favelas ou le « dark tourism », la visite des lieux de catastrophes naturelles. Après ça ne me dérange aucunement, pour moi c’est un segment de clientèle comme un autre et, puis je vois les vacances comme un droit. En plus, les agences de voyages ont tout à gagner à investir dans cette clientèle car elle est réputée pour avoir un bon pouvoir d’achat notamment pour les voyages.
Connais-tu la politique du cash-back qui permet un remboursement partiel au client des achats effectués sur internet ? Est-ce pour toi une pratique qui devrait devenir plus courante ou penses-tu que les français ne sont pas prêts encore à l’adopter ?

Ce n’est pas une technique que je connais très bien mais, à mon avis, c’est totalement voué à se développer tout comme les achats groupés dont Groupon est un bon exemple. L’internaute est à l’affût du moindre bon plan et ne pourra pas admettre payer un voyage plein tarif, sans la moindre réduction. C’est pour cela que les comparateurs de prix drainent autant de flux et que toutes les agences en ligne proposent aujourd’hui des « ventes flash », des « ventes de dernières minutes ».

Connais-tu les comparateurs de prix de billets et les comparateurs de comparateurs ? Penses-tu que le client a beaucoup à gagner à apprendre à utiliser leur interface parfois complexe ?

Les plus jeunes n’auront aucun mal à utiliser ces interfaces car ils baignent dans la technologie depuis la naissance et ont une capacité d’apprentissage plus rapide. Après il y a ceux qui vont être découragés par la complexité de l’outil de rechercher de billet d’avion et aussi ceux qui ne sont pas uniquement à la recherche d’un prix mais plutôt d’un rapport qualité/prix. C’est cette clientèle qui va se retourner vers les agences traditionnelles pour la qualité de service et la personnalisation.
Allez, question genre entretien d’embauche, dans 5 ans, tu te vois où Virginie ? icon biggrin, e tourisme

Si tout se passe bien, chef de produit chez un tour-opérateur sur mesure. De préférence dans une petite structure qui permet plus de polyvalence. Après au grès des rencontres et des opportunités, on verra bien les propositions qui se présenteront à moi ! Disponible à partir de novembre 2011, si ça intéresse icon wink, e tourisme

 

On peut te retrouver sur un blog ou sur les réseaux ?

Mon site internet vient d’être mis en ligne cette semaine (www.virginie-chantraine.fr). Il présente essentiellement mon parcours professionnel et académique en vue d’une future arrivée sur le marché du travail. Un blog est en cours et devrait être en ligne fin août / début septembre. Après on peut me retrouver sur Facebook, Twitter, Viadéo, LinkedIn et Rezotour.

 

Si tu avais un conseil à me donner ou une critique à faire, quelle serait-elle ?

Continue à informer les gens, à donner des conseils pratiques comme tu le fais! C’est ce que les gens recherchent avant tout ! En espérant de futures collaborations à l’ouverture de mon blog icon wink, e tourisme

 

Un dernier mot concernant le e-tourisme ?

C’est un domaine en perpétuel mouvement, donc il est primordial de faire de la veille pour ceux qui s’y intéressent. De nombreuses innovations sont en route entre le M-tourisme et les smartphones, le F-commerce de Facebook, on n’a pas fini d’être étonné !

Pour ne rien louper des nouveautés, n'hésites pas à t'abonner ! spi arrow 1, e tourisme

26 Commentaires

    • … sans commentaire…

      Reply
    • Je ne comprend pas cette forme de « tourisme » (peut-on encore appeler cela comme ça ?).

      Reply
  1. J’aime bien le dessin de Tewoz !
    Il résume un peu ma façon de voir le choses. Chercher des bons plans sur internet, c’est bien quand on part en week-end et qu’on ne bougera pas. Mais sur un peu plus long, ça oblige à tout prévoir, et ça gâche une partie du plaisir. Et puis quand il est 22h et qu’on tourne en ville depuis 3h à la recherche d’un hôtel, on rencontre des gens sympas :D

    Par contre, je ne connaissais pas le Slum tourism, mais mon dieu quel horreur !

    Reply
    • Oui, le dark tourisme est vraiment une pratique qui est plus que malsaine… ce genre de chose ne me serait jamais venu à l’esprit. « Visiter » la misère et la détresse humaine… c’est un peu comme un zoo.
      « regarde fiston le pauvre petit japonais qui a perdu sa maison et sa famille, tiens, va lui demander une pièce et demande-lui si on peut faire une photo souvenir à coté de sa grand-mère agonisante ! »

      Concernant le dessin de Tewoz, il est vraiment sympa oui, j’ai aimé du premier coup !

      Reply
  2. passionnée de voyage (tour du monde en 2007), je tombe sur ton blog un peu par hasard..; Maintenant je suis maman et parle de voyage avec bébé… Serai ravie de témoigner chez toi !
    En tout cas, je reviendrai pour te lire et voyager avec ton blog !

    Reply
  3. Le secteur ne semble pas trop avoir souffert contrairement par exemple au commerce traditionnel …qui lui a vraiment du mal. Les gens consomment moins en prévision de leurs vacances : on économisent sur les restaurants, les livres, les vêtements …
    ;-)

    Reply
  4. Et ça n’a pas fini de modifier nos comportements avec l’arrivée des smartphones dont les ventes ont explosé, on pourra trouver une info, faire une réservation n’importe quand, n’importe où, avec des applications visant à nous faciliter la vie. Ca modifie même les modes de communications avec les flashcodes. Et les offices de tourisme notamment l’ont bien compris!

    Reply
  5. Article instructif. En fait, je pense que les 3 plus gros impacts d’internet ont été : sur les prix (via la concurrence), le fait de faire rêver plus facilement les voyageurs potentiels, et de faciliter les choix (et l’achat).

    Reply
    • la facilite d’accès, les choix, les prix, la rapidité… à partir du moment ou c’est plus facile de comparer, les surfeurs que nous sommes sont gagnants

      Reply
      • Il y a beaucoup d’avantages en effet. Je dois avouer que personnellement internet m’a vraiment faciliter les voyages.

        Reply
  6. Intéressant! C’est clairement un secteur qui a le vent en poupe! Et recruteur Piotr!
    Sympa le dessin!

    Reply
    • Recruteur ? Tu parles de ma collaboration ^^ ?
      Oui et Virginie étudie dans ce domaine…

      Reply
      • Oui ca peut être une piste pour le boulot après.

        Reply
        • Ah oui, je viens de tilter… oui, ensuite, après mon voyage c’est clair que tenir un blog m’aura apporte pas mal de connaissances a ce sujet utiles a une agence…

          que ce soit des connaissances pratiques que des connaissances réseaux… et toi Fab, tu bosses dans ce domaine ou ?

    • C’est vrai qu’il est sympa ce dessin…

      ;)

      Reply
      • Et l’article aussi non ? ^^

        Reply
        • je ne sais pas, je ne sais pas lire…

          Blague à part, oui très bonne interview, mais si on te le dis trop tu risques de te relâcher!

        • penses-tu ^^ Jamais Tewoz, jamais !

  7. C’est volontaire l’énorme pub groupon en plein milieu de l’article ?

    Reply
    • Totalement, je test des trucs et la, au moins, on la voit non ? :D

      Reply
      • Effectivement, on la voit (et on ne voit que ça d’ailleurs) et ça peut avoir les effets contraires à ce que tu t’attends. Enfin, c’est ton blog, tu sais comment le gérer ;)

        Reply
        • Bah je test, parfois, ce qui ne marche pas ailleurs peut marcher chez nous ^^ l’avenir nous le dira ;)

          De plus, perso, si ce n’est pas assez gros, souvent, je ne prends pas le temps de lire…

        • Euh, en fait, personnellement je n’avais pas remarqué (fait attention à est plus juste d’ailleurs) la pub avant de lire le commentaire. :)

          L’habitude de les passer automatiquement sans doute.

        • De plus en plus dur d’intéresser quelqu’un mais qui sait, des fois, certaines pubs pourraient éveiller ton attention ;)

        • Ce ne doit pas être impossible :)

          Mais il est vrai que je m’interroge également sur ce qui peut capter le regard du lecteur. Il y a bien quelques règles générales mais les gens changent, il faut changer avec eux.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bien Voyager : Bilan du mois de mai 953,16euros de revenus | Bien Voyager - [...] que vous avez peut-être déjà croisé dans cet article et qui nous fera le plaisir de commenter en image …

publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

23 Flares Email -- Facebook 0 Twitter 23 Google+ 0 Pin It Share 0 23 Flares ×