Blachsheep : le voyage en van

 

Hello, aprĂšs les voyages en camping car on va parler de voyages en… van sur Bien Voyager 😉

Enfin quand je dis “on”, Sylvain plutĂŽt ! Un concept simple qui vous permet de voyager en toute libertĂ© !

 

Bonjour Sylvain, pourrais-tu te prĂ©senter un peu aux lecteurs ? Parcours, passion…


Bonjour tout le monde,

Né dans la capital des Alpes à Grenoble, la montagne trame mes activités, mes passions ma vie ! depuis toujours.

J’ai donc tout fait en adĂ©quation et dans le sens de cette passion dĂ©bordante :

Sports : En pratiquant tous ce qui peut se faire (ou presque) en Montagne, avec une net préférence pour le snowboard, le VTT et la grimpe.

Etudes : IAE (commerce & marketing) à Grenoble évidement !

Vacances : J’ai eu beaucoup le temps de voyager ces 10 derniĂšres annĂ©es an alliant pratique de mes sports favoris : snowboard en Patagonie, surf au Maroc, Californie, Australie et dĂ©couverte des cultures et business locaux.

Vie professionnelle : diverses expĂ©riences dont une longue pĂ©riode Ă  la Plagne en tant qu’attachĂ© commercial, au programme ski tous les jours l’hiver & VTT le reste de l’annĂ©e = le rĂȘve !

 

Aujourd’hui basĂ© Ă  Lyon suite Ă  la crĂ©ation de la sociĂ©tĂ© Blacksheep, je reste centrale pour mes activitĂ©s favorites Ă  1H de la montagne Ă  3H de la mer.

 

Quel est le concept qui se cache derriÚre Blacksheep-van ?

 

Le concept Blacksheep van est nĂ© d’un mix de toutes ces aventures personnels. Une folle envie de voyager de partir Ă  la dĂ©couverte du monde sans contrainte, oĂč on veut quand on veut, seule la route dicte ses rĂšgles
 Donc en clair on loue un van en ligne (toujours sans contrainte car simple et rapide !) on vient avec un sac Ă  dos et on part Ă  l’aventure. Les vans Ă©tant « tout Ă©quipé » pas besoin de nuit d’hĂŽtel, de rĂ©servation de restaurant, rien ne vaut un petit plat fait maison dĂ©gustĂ© sur une plage dĂ©serte. Ce concept trĂšs dĂ©veloppĂ© dans d’autres pays comme l’Australie n’en ai encore qu’à ses balbutiements en Europe. Plus Ă©conomique et facile d’utilisation qu’un camping car, un van amĂ©nagĂ© se gare partout (car moins de 2m de haut) et vous offre des possibilitĂ©s immenses donc plus de liberté !

 

Es-tu seul dans cette aventure ?

 

Non ! Ça aurait trĂšs compliquĂ© de monter cette sociĂ©tĂ© sans mon associĂ© Edouard Amouroux et avant tout ami de longue date. En gros, mĂȘme schĂ©ma de vie que moi, mĂȘmes passions, mĂȘme envie au mĂȘme moment de se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat
 Ca apparaĂźt Ă©vident sur le moment ça l’est toujours aprĂšs notre premiĂšre saison d’exploitation un bon binĂŽme au travail et en Montagne !

Ushuaia-Dude-et-Syl

Pourquoi avoir eu envie de tout plaquer ?

 

La curiosité  Je ne pouvais pas rester dans mon ancien travail Ă  me contenter de gĂ©rer ce pourquoi j’avais Ă©tĂ© embauchĂ©. La rĂ©flexion prend du temps, la dĂ©cision tombe trĂšs vite pas forcement au meilleur moment mais avec une envie et une motivation Ă  bloque ! C’est vrai qu’il faut gĂ©rer certaines pĂ©riodes dĂ©licates mais tout est plus intense quand vous ĂȘtes « gĂ©rant » les joies du premier appel d’un client, de la premiĂšre rĂ©servation en ligne


 

Si c’était Ă  refaire, changerais-tu quelque chose, si oui, quoi ?

 

Non je ne pense pas
 Il y a toujours des choses Ă  re-dire mais il faut aussi se rendre compte des choses faites, l’éternel problĂšme du verre Ă  moitiĂ© vide ou Ă  moitiĂ© plein. En ce moment, j’ai plutĂŽt tendance Ă  me projeter dans l’avenir plutĂŽt que regarder derriĂšre moi en me disant : « Mince, j’aurais dĂ» faire comme ça. »

 

Avec le recul, quel conseil donnerais-tu Ă  ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat ?

 

Foncez ! Calculez quand mĂȘme le risque pris et si il est faible pourquoi ne pas essayer ?

Que vous rĂ©ussissiez ou non vous n’en ressortirez que plus fort. Cela peut paraĂźtre compliquĂ© mais entourez vous d’un cercle d’amis et connaissances et n’hĂ©sitez pas Ă  leur poser toutes les questions possibles (web, finance, marketing
) LĂ  encore on ne risque pas grand-chose Ă  part un « Non » et le gain de temps (et d’argent) peut ĂȘtre Ă©norme.

 

Le futur pour Blacksheep-van, tu le vois comment ?

 

Bien ! Au vu de la premiĂšre saison nous voulons doubler notre flotte de vĂ©hicule en passant Ă  10 vans Ă  partir du printemps 2012. Nous devrons Ă©galement vite ouvrir d’autres agences afin de rĂ©pondre Ă  toute la demande.

AprĂšs, il y a pleins d’autres concepts et modes de vacances dans les cartons qui n’attendent qu’à ĂȘtre dĂ©veloppĂ©, mais pour l’instant j’en dis pas plus


 

Un dernier petit mot pour ceux qui seraient tentĂ© par l’aventure du voyage en van ?

 

Contrairement Ă  ce que l’on avait prĂ©vu, nous avons eu tous types de clients possibles cet Ă©té : jeunes couples, cĂ©libataire, groupe d’ami(e)s, parents avec enfants, grand parents avec petits enfants
Le concept plait donc Ă  tout le monde et c’est tant mieux.

Une petit escapade le temps d’un weekend ou un long sĂ©jour d’un mois dans les pays de l’Est lĂ  encore tout est permis !

Un conseil : Essayez l’aventure d’un « Road-trip », vous ne pourrez ĂȘtre déçu, parole de Blackshephered.

Si vous voulez découvrir le concept, cela se passe ici : http://www.blacksheep-van.com/