Ford nous a proposé, Magda et moi, de partir librement en reportage photo le temps d’un long we direction la Normandie, le tout, en faisant un retour personnel sur notre expérience avec leur pick-up Ford ranger aménagé par Globe Camper 

 

Notre expérience antérieure avec un camper van avant ce roadtrip : Lvl = noob

Mais cela s’est très bien passé si ce n’est quelques égarements sur la fin ! *(anecdote du RoiDesBoulets plus bas)

On avait évidemment réalise des road-trips à deux. Sur les routes noires d’Islande aux paysages d’un autre monde, sur les routes polonaises qui pour certaines, vu les trous, n’ont peut-être pas été refaites depuis les temps gréco-romains, sur les sinueuses voies direction l’île de Skye et les lacs innombrables pareils à des miroirs (et j’avoue que la conduite à gauche sur des routes à 1 voie mais où tu croises des 4×4, étroites, en lacets, avec des murets sur les bas côtés du gravier, des côtes à gravir et des moutons est sans doute la plus dure et la meilleure des écoles, après cela, on n’a plus peur de rien… quoique… on n’a pas encore roulé en Asie).

Magda n’avait cependant jamais eu en main un engin aussi imposant jusque là (toi qui vient de faire une blague au fond de la classe, tu sors !) et n’était pas totalement sûre d’elle la première heure mais on n’a pas eu de problèmes. Je précise que c’est elle qui a conduit tout du long ce qui est totalement compréhensible vu que je n’arrive pas à effectuer correctement la simple tâche de mettre de l’essence dans le véhicule. (à part vous filez de l’eau, des gâteaux et vous saouler pour des arrêtes photos, je suis totalement inutile en roadtrip)

Quelques infos sur le pick-up Ford ranger Globe Camper

A savoir qu’avec l’aménagement du module réalisé par Globe Camper, le dispositif de détection d’obstacles est désactivé, ce qui impose que le passager, moi en l’occurrence, sorte de temps en temps du véhicule pour être certain que cela passe. Précaution supplémentaire utile si on doit faire une manœuvre dans un passage étroit. Surtout si on n’est pas totalement certain de son positionnement dans l’espace, la taille du module changeant un peu la donne. Je ne sais pas si c’était l’atmosphère estivale de ce mois d’octobre mais personne ne nous a jamais klaxonné, ni crié dessus… on a roulé sur de petites routes de campagne histoire de profiter du paysage en prenant notre temps, en évitant autant que possible les autoroutes à l’aller. Ce ne fus pas le cas au retour, on était pressé et il nous fallait avancer. Oh surprise, les gens ont été vraiment très patients et courtois. (j’avoue que le système de navigation présent nativement est moyen, j’ai préféré l’utilisation du smartphone)

C’est une boîte automatique. De fait, la conduite est vraiment beaucoup, beaucoup plus simple et souple. La voiture a du répondant malgré un module qui pèse près d’une tonne (forcément la bête un moteur 3.2L  TDCi de 200 cv sous le capot), cela en est même vraiment surprenant. Il faut garder un œil sur le compteur au risque de dépasser les limitations de vitesse si on a le pied un peu trop lourd sur l’accélérateur. Aucune côte bien pentue ne semble lui poser de difficulté, on sent qu’il est taillé pour l’aventure. Concernant la conso, on annonce 15L/100 et on a du faire le plein au bout de 3j. Pour l’anecdote sachez-le et, pour l’anecdote, *il faut savoir que, le dernier jour, pressé et distrait, j’ai réussi l’exploit de remplir le réservoir d’eau de 4L d’essence ce qui confortera probablement les responsables de ne pas me laisser approcher leurs véhicules pour un nouveau partenariat avant 2050 😀 #LeRoidDesBoulets)

Quel est le confort à l’intérieur du camper van ?

L’espace modulaire une fois déplié est assez surprenant en terme de volume, en tout cas, pour ma part, je fus surpris. Si on fait en sorte de ranger un minimum après soi, on ne se sent pas à l’étroit. J’ai trouvé l’agencement de l’espace bien pensé. Je pense que c’est l’expérience qui parle car les gars derrière Globe Camper sont eux-mêmes partis en road trips. Je n’ai pas assez de recul pour avoir des critiques ou de bonnes suggestions à faire pour de futures améliorations. Enfin si, en écrivant l’article, il me vient à l’esprit l’ajout de petites étagères pliables avec un système qui pourrait retenir les objets des secousses, un multi prise USB près du lit ?…

Pour rentrer dans le véhicule, on a une petite échelle qui se plie et se replie en appuyant sur un bouton. Cela donne un petit effet de spationaute qui rentre dans sa capsule. On décroche le toit avec deux petits clips à l’arrière et, une fois à l’intérieur, on pousse et le toit imperméable se soulève à l’aide de vérins à gaz. Il faut faire attention aux fenêtres une fois replié mais rien qui ne prenne bien longtemps.

On a un lit repliable. Je pense que l’on pourrait y tenir à 3 (et dans la mesure où je prends la place pour deux, c’est tout comme!). Très confortable, vraiment. On n’avait pas prévu de dormir les 3 nuits dedans mais 0 regret. Pour les siestes ou pour les nuits, on dort très bien. Il y a des zips sur les côtés sur les fenêtre semi rigides qui comportent une moustiquaire et un rideau opaque, ce qui facilite l’aération (car il peut faire rapidement chaud dans le module). A savoir que la table repliable peut offrir un espace lit pour des enfants.

L’espace comporte de multiples rangements. Sous la table, sous les fauteuils et également un placard à gauche de l’entrée avec des rangements sous l’évier. On a pu loger tranquillement le contenu de notre grosse valise + sac de rando + toute le matos photo + nos petites courses donc sur ce point là, c’est rassurant pour l’avenir si on devait prendre pour un beaucoup plus long voyage.

Dans la mesure où on avait en main les véhicules d’exposition qui venaient de sortir du salon, tout n’était pas encore installé pour une utilisation normale. De fait, par exemple on n’a pas pu utiliser l’évier en inox, la douchette et les plaques au gaz mais le frigo de la marque Waeco, par exemple, fonctionnait. (on vous fera notre retour lors d’un prochain road-trip, on partirait bien avec la bête direction les montagnes, enfin dès que mon interdiction d’approcher un camper van à moins de 100m aura expiré… RDV en 2051 ! )

Pour le coin cuisine, il y a une petite table également repliable. De quoi bosser et déjeuner confortablement. De souvenir, il n’y avait pas de prise pour recharger dans l’espace modulaire mais il y avait une prise normale dans l’habitacle au niveau des sièges passagers. Si vous avez un multiprise avec USB (en plus des 2 prises USB de devant) normalement la recharge de l’ordinateur, des batteries du drone/APN ne poseront aucun problème.

Notre avis : robuste, facile d’utilisation, réactif… il est vraiment très facile de prise en main et on l’a quitté avec regret. Le pick-up Ford ranger Globe Camper est taillé pour l’aventure et une fois en main, on a qu’une envie, prendre la route pour de vrais aventures avec ! Le module bien pensé, solide a cependant un coût : 40 000 euros donc le véhicule s’adresse, je pense, pour une clientèle d’aventuriers exigeants qui souhaitent une automobile fiable.

Road-trip de la Baie de Somme jusqu’à Etretat en photos 😉

Je vous avoue que jusqu’au jour du départ, on se demandait si on arriverait à avoir des photos sympas. Je ne parle pas de selfies hein, vous me verrez très rarement en photos, mais j’ai toujours un peu cette hantise de tomber sur un temps déplorable qui nous poursuit comme ce fut le cas sur le mythique trek de Torres del Pain en Patagonie. La pluie et les temps brumeux, on s’en accommode très bien en Écosse…


Arrivés sur place, le temps n’était pas vraiment au beau fixe -alors qu’il avait fait beau tout du long-, les nuages bas s’amoncelaient, le soleil ne voulait pas percer, les spots photos que l’on avait déniché étaient sous averse (oh joie), pas de coucher de soleil… et comme on était là également pour rapporter des images, on avait un peu la pression… au final, tout s’est bien passé. Dès le lendemain, on a eu droit à un temps plus clément sur le reste de la route et on a déniché en chemin des arrêts que l’on avait pas vraiment prévus au départ. En somme, la spontanéité et les belles surprises en voyage, rien de mieux ! Deux, trois photos pour vous faire saliver et je vous en parle dans un article dédié 🙂

Mais je vous partage tout de même la petite vidéo de 2 minutes, c’est cadeau.


N’hésites pas à partager et épingler cet article sur Pinterest si tu l’apprécies :


Ce reportage a été réalisé en partenariat avec Ford et Globe Camper. On est resté libre de notre choix de parcours, du contenu et mon avis reste le mien.