Au menu de notre dossier voyage en vélo  :

 

Article de fond.

Dans cet article on a :

  • en entrée : le vélo, petit rappel historique
  • en plat principal. les différents types de vélo
  • et en dessert, les différents types de voyages en vélo.

Le vélo: petit rappel historique

 

  • 1790 le célérifère.

Canular invente par un journaliste français Louis Baudry de Saunier après la défaite de 1870 pour renforcer le sentiment patriotique. Sacrée nous ! ^^

 

  • 1817 La draisnienne

Inventeur, un allemand : Karl Drais, de fait, vous faites le lien avec les quelques lignes du dessus. Du bois et rien que du bois et vos pieds pour pousser le tout. Lorsque l’on est lancé, il faut garder les pieds levés, difficile au bout d’un moment mais il faut bien un début à tout !

 

  • 1861 La pédivelle

Pas de mauvais jeux de mots je vous prie ! Pierre Michaux, un français (un vrai cette fois-ci !), du temps où on était encore les précurseurs dans quelque chose, eut la brillante idée d’ajouter une pédale ! Alléluia !

 

  • 1870 Le grand-bi

Vu que les dérailleurs n’existaient pas encore, pour augmenter la vitesse et la distance parcourue par coup de pédale, on commença à augmenter la taille de la roue avant et à réduire de la roue arrière. On en est arrivé à des aberrations avec des roues avants allant jusqu’à 3m. J’imagine même pas les dégâts en cas de bosse ou de trous

 

 

  • 1884 La Rover

On s’approche de nos vélos modernes avec une chaines, des roues de taille raisonnable et une sécurité renforcée vu que l’on risque plus (ou moins en tout cas) le traumatisme crânien à chaque chute. Par la suite, ils se sont mis à construire des voitures et ont se sont mis en faillite en 2005, rachetés par les chinois, belle histoire hein ? ^^

 

Les différents types de vélos

 

  • VTT

Le vélo tout terrain de son petit nom VTT, appelé aussi vélo des montagnes est censé être utilisé hors des terrains goudronnés sur routes accidentées. Mais je le préconise pour les routes polonaises vu qu’ici, après un hiver, toute route goudronnée devient un terrain accidenté 😉

En ce qui concerne les noms des disciplines, j’en ai dénombré plus de 13 (de la « simple » descente au dirt biking »). On en parlera plus précisément lorsque je parlerai de voyages sportifs.

Prix : de 150 euros a quelques milliers d’euros (d’après Leguide)


  • Vélo de ville

Ou vélo urbain. Hais par les parisiens conducteurs de véhicules motorisés, moyen de locomotion préféré des habitants d’Amsterdam, cible des tramways et autres chiens errants plus à l’est… c’est comme le disait Coluche « hachement utile » pour bouger rapidement d’un point à un autre. Perso, j’ai acheté un vélo ayant visiblement survécu les temps communistes et au bout de deux semaines, j’ai réussi à casser une pédale. « Je pédale trop fort » (sans mauvais jeu de mot) d’après le vendeur. Ah… c’est bien la première fois que j’entends ça ^^ quoiqu’il en soit, ils sont généralement robustes (pas autant que les machines en fontes genre Velib mais quand même !).

Prix : à partir de 170 euros (d’après Leguide)


 

  • vélo de cascade : BMX

Alors j’ai appelé cela comme ça. Ça n’a rien à voir avec l’image amusante… on parle ici des mini VTT utilisés pour faire des cascades avec des barres latérales sur le côté 😉 Des spécialistes pourraient m’aider à ce niveau !

Prix : à partir de 159 euros (http://www.twenga.fr/dir-Sports,Cyclisme,Velo-BMX)


  • un tandem

On est deux sur le vélo : y’en a un qui fait semblant de pédaler et l’autre se tape tout le boulot.

La photo vous montrer l’image d’un tandem allemand un peu extrémiste… sont pas aussi gros normalement hein, mais c’est normal, c’est des allemands, ils en font parfois un peu trop ^^

Prix : à partir de 380 euros http://www.twenga.fr/dir-Sports,Cyclisme,Velo-tandem


 

  • vélo avec remorque pour enfant

Comme j’en ai rapidement parlé dans l’article concernant le voyage avec son enfant cela ressemble à ça. Une remorque et hop, votre bambin peut partir avec vous et vous suivre partout tout en étant à l’abri du vent, de la boue etc…

Prix : à partir de 99 euros (http://www.twenga.fr/dir-Sports,Cyclisme,Remorque-de-velo)


 

  • vélo-moteur

J’ai emprunté la photo de l’article d’un des habitués 😉 Yves de Destination Terre, j’espère que tu m’en veux pas (si vous souhaitez en savoir plus sur son mini tour du monde de 200 km ) Comme il le mentionne d’ailleurs, il faut s’y connaitre un peu en mécanique pour les ajustements mais à côté de cela, il consomme peu et ne fait pas de bruit (et supporte le poids d’Yves bien que je ne connais pas ce détail ^^ mais s’il le mentionne, c’est que c’est important pour lui ^^)

95 kg de charge utiles comme le mentionne Yves l’a mentionné plus bas !

Prix : à partir de 379 euros http://www.twenga.fr/dir-Sports,Cyclisme,Velo-electrique


  • Le vélo pliable

(merci à Oreille de m’avoir signifié l’oubli !)C’est comme pour les chaises pliables, sauf que c’est avec un vélo ! On peut donc le prendre partout avec soi vu que l’encombrement est grandement diminue… sauf que, et oui, il y a évidemment un mais, la diminution de l’encombrement est proportionnelle à l’allègement de votre portefeuille. La marque la plus connue est Brompton et ils font même des vélos de voyage pliables !

Prix : à partir de 780 euros (http://www.twenga.fr/dir-Sports,Cyclisme,Velo-pliant-6780)

  • Le vélo couché

Alors j’ai essaye et honnêtement, j’ai été surpris… en premier, déjà de pouvoir rouler… Alors au départ pour se lancer il faut entamer un mouvement de pédale et aussitôt enchainer avec le second pied mais c’est étonnamment stable. (même avec des bagages et ce, grâce au centre de gravité situé plus bas) et rapide en descente (et rapide tout court sur plat car il y a moins de résistance au vent), de ce côté là, la personne qui m’a fait essayé m’a annoncé des pointes en descente à plus de 75km heure et apres verif, je peux vous dire que c’est vrai et que les sensations sont énormes ! Dernier point positif et non des moindres, c’est confortable les amis ! Hé oui, couché on a pas mal aux fesses !

Prix : à partir de 1695 € http://www.cycleszen.com/NazcaS1.htm

 

Voyager en vélo

 

  • en ville

Il y a des tracés intéressants. J’appelle cela le parcours quotidien de survie. Tu slalomes entre les voitures/scooters/camions/piétons/poussettes/mamies… tu te fais des frayeurs en passant au rouge à un passage piéton (I am alive !!!). Tu shootes les pigeons sur la route… non, vraiment, j’adore ! De plus tu économises sur les taxis hors de prix et les transports en commun bondés… et ton conjoint/conjointe appréciera ton endurance (héhé) et derrière d’acier dans d’autres domaines 😉

 

  • à la campagne

Je crois que j’aime toutes les saisons. Venant d’un petit village de région centre qui comptait plus de moutons que d’habitants, j’adorais me balader et fouiner dans les chaumières en ruine à la recherche de trésors étant gamin. D’ailleurs, cela m’a valu une fois des problèmes avec la gendarmerie :/ la maison semblait abandonnée mais ne l’était pas vraiment et c’est ce dont je me suis aperçu en regardant par la fenêtre, puis lorsque sortant de ma douche, j’ai vu les gentils monsieurs en képi annoncé à ma maman que leurs fils avait l’âme d’un fouineur… (conseil : ne menacez jamais la progéniture d’une maman polonaise surtout si les accusations sont totalement infondées )

Point important, je donnerai la parole à Eugénie, co)fondatrice du site http://www.levelovoyageur.com/ qui se propose d’organiser vos voyages en vélo pour vous, assistance tout compris, vous sortez quelques euros et les miss s’occupent du reste, à vous les joies du guidon.

 

  • En Europe

C’est déjà quelque chose d’ambitieux !

Un ami qui a fait France Espagne nous en dira plus à ce sujet 😉 Le plus que j’ai fait c’est genre 200km donc je suis un petit joueur… je n’ai même pas traversé de frontière (c’te honte ><)

 

  • Tour du monde

Alors là, je dis chapeau. Faut tout de même une sacrée dose de préparation et d’endurance pour se lancer dans une telle aventure. Perso, cela me tenterait bien mais pas pour tout de suite ^^ Je me contenterai d’un tour du monde soft, avec avion, bus, bateau et tout le tintouin…

Ex ici : le monsieur il a fait 45 000 km pour 707 jours de voyages, des chiffres qui donnent le tournis, vous ne trouvez pas ?

http://picirelo.blogspot.com/

 

  • sportif

C’est la que le VTT trouve tout sa place 😉 Qui n’a jamais été casse-coup… j’ai arrêté d’être suicidaire le jour ou; sur un chemin aux abords d’une ancienne voie ferrée, en Pologne, il y a un virage que j’ai pris trop vite… j’ai explosé l’avant du vélo (qui soit dit en passant ne appartenait pas!) et la barre centrale s’est fêlé. Le vélo a fait un looping et m’est retombé sur le crane, perdu au milieu des champs, je suis resté sonné 2 bonnes minutes. J’ai eu du bol de finir dans l’herbe et non sur la grosse pierre cachée par la végétation, sinon je crois que je ne serai pas ici en train de vous écrire… Ajoutons à mon inconscience profonde le non port du casque… c’est vrai, après tout, économisons 30 euros, on risque quoi à part sa vie, hein ^^ Alors maintenant, je suis méconnaissable, j’ai des protections de partout !

Pour plus de renseignements, je pense que ce site vous aidera plus que mes longs discours : http://www.voyagevtt.fr/