Comment découvrir le monde sans se ruiner ? Comment profiter d’une destination, voyager plus, sans avoir forcément besoin de trimbaler sa tente et sa nourriture en mode backpacker afin d’économiser quelques euros ? Car oui, un voyage réussit ne rime pas pour tous avec de la bière pas chère, des auberges bondées et des nouilles chinoises en guise de repas. Avec le temps, nos envies (et, normalement, notre pouvoir d’achat) de confort, d’aventures, de calme et de repos évoluent.

Comment faire donc pour voyager plus en payant moins cher ?

Il n’y a pas de secrets. C’est une dose de temps, de chance et d’organisation 😉 Les conseils de cet article concernent autant les familles, les gourmets, que les baroudeurs. Piochez-y à volonté !

voyage en Inde (6)

Voyager plus en payant moins : transport

Pour parler de ce que je connais le mieux (mon cas particulier) il faut vous poser une question essentielle : êtes-vous flexible par rapport à votre emploi du temps ? Cela influencera grandement votre budget pour le transport et le logement ainsi que votre préparation pour optimiser votre budget.

  • Flexible : je peux partir à la dernière minute et/ou seul, je peux changer rapidement la date de mes vacances sans problèmes avec mon employeur/mon conjoint/ mes enfants
  • Non-flexible : je dois poser longtemps mes vacances et/ou je dois suivre les vacances scolaires de mes enfants. Mais même dans ce cas, rien ne vous empêche de laisser les enfants chez les grands parents ou des amis et de filer pour un long we seul ou en amoureux.

Prenez en compte la saison. Vous savez qu’il y a la basse saison et la haute saison, forcément plus touristique. Tout dépend des vacances scolaires, de la source principale de visiteurs et de la saison dans le pays visité : printemps, été, hiver, automne, mousson etc… Prenez-les en compte pour préparer votre voyage et réduire votre budget.

Comment ? Allez sur wikipédia en tapant le nom du pays souhaité, glanez des infos sur le site de l’office de tourisme pour en apprendre plus. Si vous avez plusieurs pays en vue, faites-vous un fichier  Excell avec 12 cases pour les 12 mois de l’année en notant les cases en rouge quand la saison est haute et en vert quand c’est la moyenne ou la basse saison. (ou 3 couleurs, jaune, orange rouge avec une ligne pour la saison et l’autre pour la saison touristique, généralement, vous verrez qu’elles sont inversées). Oui, je sais, ce n’est pas forcément amusant mais c’est fort utile !

En effet, si la demande est forte, les prix sont hauts et si la demande est faible, les prix sont plus… bas ! 😉 Basse saison ne veut pas dire mauvaise expérience, j’en suis la preuve.

La Nouvelle-Zélande, je l’ai visité en hiver et j’ai eu un temps magnifique. De même, au Japon, c’est la saison des pluie, bon, on a eu de la pluie un jour de pluie sur 5 ce qui est très raisonnable… et puis avec un parapluie, on survit très bien.

Mettez en place des alertes sur les billets d’avion. De nombreux comparateurs de voyage vous proposent de recevoir une alerte mail en fonction de l’offre choisie sur une destination et une période donnée.  Vous pouvez mettre comme point de départ multi-destination sur toute l’année à partir d’un seuil de prix ! C’est ce que j’ai mis en place sur l’Islande par exemple avec Skyscanner. Cela permet de recevoir des offres pour payer moins cher ses billets d’avion sans faire constamment de recherche donc c’est un gain de temps.

Voici différents comparateurs pour les billets d’avions :

Suivez les offres promos ou erreurs commerciales ainsi que les sites bons plans. Je vous offre une page sur mon blog sur laquelle je mets de temps en temps les bons plans voyage à jour de France (de préférence) http://www.bien-voyager.com/les-bons-plans-voyages-billet-avion-concour/ que je déniche à la source.

Mais, en voyage, je ne peux (ni ne veux) pas tout suivre continuellement. De fait, je vous donne mes adresses de base, cela peut-être utile à certains. Par contre, les sites ne sont pas en français et les vols de départ ne concernant souvent pas la France d’où le trie que je fais quand je peux)

Liste de 3 sites bons plans pour les erreurs des prix des vols ou de supers promos.

– en polonais http://www.fly4free.pl/

– en allemand http://travel-dealz.de/blog/

– en anglais http://www.holidaypirates.com/flights

Voyager avec les compagnies low-cost…  Qui paradoxalement le sont de moins en moins et on peut avoir des souvenirs désagréables comme j’en ai eu avec Ryanair… car il faut prendre en compte le surcoût pour arriver à un aéroport lointain souvent entre 10 et 50 euros AR en bus (Stockholm est le plus cher avec Ryanair, Bauvais c’est 35 euros AR en bus, mieux vaut prendre le train ou le covoiturage).

Conseils : N’oubliez jamais d’imprimer vos billets (l’impression vous coutera 50 euros !) ou de dépasser le poids des bagages = pénalités mais on peut encore dénicher des offres intéressantes. Dernièrement, je viens d’acheter des billets wizzair pour l’Azerbaïdjan pour 147 euros AR de Wroclaw (Wroclaw – Bucarest – Azerbaïdjan)

Payer moins en voyageant en bus ou en train. Profitez par exemple du pass interail pour le train : http://francais.interrail.eu/enfr/interrail-passes (je l’ai utilisé pour un voyage en amoureux de Vienne jusqu’à Venise) et pour préparer vos différents trajets, rien de mieux que le site de la Deutsche Bahn : Deutsche Bahn

Je ne néglige pas ces deux modes de transport car même si c’est plus long en apparence (et oui, comptabilisez le temps pour aller à l’aéroport, le temps d’attente, le trajet, la récupération des bagages, le temps pour atteindre le centre ville et vous verrez que l’on est loin du temps de vol sur de courts trajets avec des low cost), il est parfois plus agréable de « perdre » une heure ou plus en voyageant dans un bus/train digne de la première classe, avec de la place pour les jambes, des boissons parfois gratuites, le wifi ainsi que l’électricité et surtout, en débarquant au centre ville, à la gare centrale.

Pensez au stop ou le covoiturage. Bon évidemment, l’option n.1 ne s’adresse pas aux familles mais la seconde option peut être intéressante. On a fait du stop avec Magda sur de longs trajets en Islande et j’en ai fait également en Nouvelle-Zélande… c’est bien agréable de pouvoir discuter et on fait quelque fois des rencontres extraordinaires. On a toujours, par exemple, le contact avec le prof norvégien passionné de volcans qui nous a pris en strop en Islande et on compte bien lui rendre visite un jour 😉 (je ne vous parle par du couple taiwano-iranie ou anglo-germain etc…)

Le covoiturage peut en plus vous rapporter de l’argent dans la mesure où la personne participe au budget essence. Si vous êtes seul sur le trajet du travail et que celui-ci est prisé cela peut-être un plus pour dégager un budget pour les vacances 😉 (il n’y a pas de petites économies).  4 trajets par mois (une fois par semaine donc) à 15 euros cela vous donne 720 euros sur l’année.

article Norvege (28)

Voyager plus en payant moins : hébergement

Je travaille en échange de mon couvert. Cela s’appelle du woofing. Bon, personnellement, je n’ai jamais utilisé les sites que je mentionne à la fin mais je vous les fournis en guise d’info. Lors de mon voyage en Europe centrale et orientale, je l’ai fait naturellement pour avoir une petite réduction sur mon logement chez l’habitant avec parfois un repas en prime. Je ne travaillais pas toute la journée, loin de là, et puis bécher un champ de patates, cela ne fait pas de mal à mes petits muscles.

Economiser avec le couchsurfing en dormant chez l’habitant. Alors oui, on économise avec le couchsurfing mais cela doit etre une consequence secondaire et non la raison première de son utilisation. Je vous explique ce qu’est le couchsurfing ici : couchsurfing c’est quoi ? et je vous en donne les règles ici : conseils concernant le couchsurfing

Autre sites semblables : 

Louer un logement sur place. La bonne solution si vous êtes plusieurs car cela peut largement revenir moins cher qu’une auberge de jeunesse et ne parlons pas des hôtels (en plus, vous avez généralement une cuisine donc sympa pour faire un diner sur place)… j’ai testé 9flats à Cracovie, à littéralement 100m de la place et j’avais bien aimé… je dois encore testé Airnb et Wimdu mais les retours sont bons donc je vous les fournis.

Pour les familles, l’idéal serait l’échange de maison. N’étant pas à ce jour papa, je n’ai jamais testé la formule mais j’ai eu de bons échos, vous connaissez ?

Payer moins sa réservation dans une auberge de jeunesse ou dans un hôtel. Alors évidemment, je dors rarement dans un hôtel car 1 je trouve cela vraiment scandaleux de payer pour le Wifi alors que la chambre coûte déjà plus cher que d’autre hébergements plus humains qui eu, l’offre gratuitement et puis je voyage avec mon sac à dos car c’est plus pratique et je n’aime pas ce regard dédaigneux que je reçois souvent à la réception… néanmoins, tout le monde n’a pas la dégaine du baroudeur et votre besoin de confort n’est pas le mien ^^

Pour les auberges

rome-la-nuit

Quelques autres astuces pour voyager plus

Alors je ne veux pas vous assommer d’infos donc je vais être bref.

partager vos frais de voyages entre voyageurs :

pour votre monnaie : connaissez les taux en vigueur pour évitez les arnaques sur place. Si l’euro est fort par rapport au pays dans lequel vous allez, n’hésitez pas en acheter à l’avance. Magda et moi on a ainsi économiser 600 euros à 2 en achetant nos yens à l’avance. Sans être radin, c’est toujours cela en plus pour se faire plaisir sur place 🙂

évitez les arnaques : puisque l’on en parle, je vais vous conseiller un livre sur ce sujet d’un blogueur en qui j’ai toute confiance en la matière de par ses 15 ans d’expérience de voyage Fabrice d’Instinct Voyageur qui vient de sortir son guide Comment éviter 110 arnaques en voyage

pour les bonnes adresses de restaurant : ne vous fiez pas forcément aux guides… parce que dans certains cas, une fois mentionné dans ces derniers, les prix ne sont plus les mêmes (souvent à la hausse) et parfois ( et c’est là le pire) la qualité en pâtit. Je préfère donc demander aux locaux et dénicher quelques coins loin de la cohue où je peux manger local pour un prix raisonnable. Essayez, la surprise st généralement agréable. Évitez quand même le Cuy au Pérou 😉

Pour les impatients : il est toujours possible de souscrire à un prêt entre particulier afin de financer, par exemple, votre tour du monde. Une des solutions est par exemple de demander un prêt chez Younited Credit

Consommer avec modération : allez-y doucement sur les boissons alcoolisées : vous êtes jeunes ? Pensez à ne pas vous bourrer la gueule tous les soirs et allez-y mollo sur la bière. L’eau, c’est votre amie et votre portefeuille vous en remerciera.

En France, il y a cet excellent site pour manger dans de bonnes adresses en payant moins : la fourchette

 

Si vous avez aussi des bons liens à partager et des idées que j’ai pu oublier, n’hésitez pas 😉

J’espère que cette page de ressource vous aura été utile. N’hésitez pas à l’envoyer par mail à un ami voyageur ou à la mettre en favori pour la retrouver, je compléterai et tiendrai cet article à jour autant pour vous que pour moi 😉