Les vols long-courriers, ne sont pas toujours source de plaisir. Par nature ils sont longs, engendrent de la fatigue, du stress… surtout lorsque l’on ne peut pas se permettre d’avoir le confort d’une business ou d’une première classe… mais en essayant d’appliquer quelques petites techniques toutes simples, je vais vous prouver que l’on peut arriver à sortir de l’avion sans avoir l’ai d’un zombie.

Voici 8 astuces permettant de rendre les vols longs courriers plus supportables ainsi qu’un récapitulatif (en fin d’article) de votre trousse d’objets utiles pour l’avion.

8 petites astuces pour survivre sur les vols long-courriers

 

1 – Astuce indispensable : changez de sièges !

 

Il est autorisé de changer de sièges une fois le décollage effectué et que le signe concernant les ceintures est éteint. Parfois, je le fais même avant si l’avion est peu rempli. (à savoir, demandez à l’hôtesse de bord car celle-ci pourra vous autorise à le faire après le décollage pour veiller à la bonne répartition du poids de l’avion)

Si vous n’aimez pas vous retrouver au milieu d’une allée de sièges/votre voisin est turbulent car il y a de la place ailleurs, changez de sièges. Vous pouvez également demander à échanger vos sièges pour vous retrouver à côté de votre famille ou nouvel amie. Cela ne vous coûte rien et avec un sourire, cela marche souvent.

Il devient indispensable de changer de siège sur un vol long courrier si vous pouvez le faire ET si les enfants autour de vous sont turbulents et bruyants. Vous n’êtes pas obligé de le supporter pendant des heures !

 

2 – Comment obtenir un lit en classe économique ?

 

C’est simple, vous voyez une allée de 3 sièges ou plus vide ?

  • Vous appliquez l’astuce n.1,
  • vous remontez les accoudoirs,
  • vous enfoncez les ceintures non indispensable dans l’interstices entre les sièges pour plus de confort…
  • vous accaparez toutes les couvertures indispensables en en disposant une sous votre corps en guide de « drap » et les autres au dessus, pour avoir chaud.
  • vous enlevez vos chaussures
  • vous accrochez votre ceinture et voilà, vous êtes presque prêt à passer une bonne nuit. Il vous suffit de lire l’astuce n.3

Ce que les gens disent ? Cela a t-il vraiment tant d’importance ? Vous ne reverrez probablement jamais de votre vie et ils seront trop fatigués pour se souvenir de vous. Je passe d’excellentes nuits dans les avions et je vous assure que ce n’est pas interdit de faire d’une allée de sièges vide votre lit 😉

 

3 – Pour dormir, il vous faut ?

3 accessoires que je pense indispensables et que je prends toujours avec moi pour un sommeil plus agréable sur un vol long courrier.

  • boules quies (je conseille celles à la cire naturelle, elles sont plus chères mais c’est celle que l’on supporte le mieux et selon moi, les plus efficaces et agréables)
  • masque sommeil vous ne serez plus importunés par la lumière et votre cerveau pourra davantage se reposer. Les changements de luminosité sont d’ailleurs ce qui nous réveille naturellement donc fort utile si on veut rester assoupi
  • oreiller cou indispensable pour ne pas avoir des douleurs au cou ou tomber sur l’épaule du voisin
  • petite couverture de voyage elles ne sont pas fournis sur les vols plus courts ou de moyen courrier et c’est toujours agréable d’avoir la sienne

 Bon à savoir : pour ne pas vous faire réveiller lorsque le signe « attachez vos ceintures » s’allume en cas de turbulence. attachez votre ceinture par dessus votre couverture. Je sais, cela parait évident mais tout le monde n’y pense pas et dans ce cas-là, l’hôtesse vous réveillera.

 

4 – Buvez de l’eau.

 

L’air à l’intérieur de la cabine est très sec, il faut donc boire beaucoup d’eau pour éviter de ressembler à une figue desséchée à la sortie !

Anecdote personnelle : à cause de l’air sec en cabine, il m’arrive souvent d’avoir des saignements au niveau du nez lorsque je me mouche ou lorsque j’éternue…

La bouteille d’eau fournie à bord ne sera pas suffisante. Je vous conseille de prendre sur vous votre propre bouteille d’eau avec filtre et de la remplir avec de l’eau du robinet ou mieux, acheter une grosse bouteille d’eau minéral (cela vaut l’investissement). 1,5 L croyez-moi, en 10h de vol, cela part plus vite que l’on ne croit !

Boire un verre de vin ou un cocktail pour se détendre les nerfs est sympa. Mais je le dis, c’est traitre car l’alcool accélère la déshydratation renforçant la soif… et surtout, à cette altitude, les effets de l’alcool sont plus forts.

N’hésitez pas à faire appel à une hôtesse si vous avez soi en demandant un verre d’eau, c’est gratuit. (sauf sans doute dans les compagnies low-cost mais qui ne font pas du long courrier)

 

5 – Ayez des vêtements confortables

 

Etre élégant peut vous permettre de négocier un siège en business mais sérieusement, votre futur patron va vous accueillir à la sortie, est-ce indispensable ? Vous comptez séduire dans l’avion ? Habillez vous avec des vêtements amples, confortables, si possible anti-transpirants. Vous serez plus à l’aise et éviterez de ressortir avec des habits froissés. Je prends parfois des vêtements de change pour l’avion et je met ma tenue dans les wc 🙂

 Bon à savoir : Pour les chaussures, prévoyez une semelle charbon actif car vous allez vouloir enlever vos chaussures à un moment ou à un autre ne serait-ce que pour libérer vos chevilles qui ont tendance à gonfler en vol. J’ai souvent des fourmis dans les pieds et honnêtement, sans massage et sans enlever mes chaussures donc, je crois que je ne survivrai pas. D’ailleurs, enlever ses chaussures n’est pas interdit alors à moins qu’ils sentent vraiment mauvais, n’hésitez pas 😉

Une astuce utile qui en fera certains. Qui ne s’est pas réveiller avec les jambes engourdis ? Et bien des bas de contention feront l’affaire. C’est d’ailleurs d’autres voyageurs (lectrices) qui m’ont amené à tester (car cela existe aussi pour les hommes) et même si j’étais sceptique je fus convaincu.

 

6 – Luttez contre les risques d’engourdissement

 

Il est important de laisser circuler le sang sur les vols long-courriers. Rester en position assise pendant des heures favorise le risque d’engourdissement.

Anecdote : si vous ne voulez pas passer pour un hystérique en tapant sur votre jambe qui ressemble à une pâte molle sous le regard horrifié de vos voisins. Bougez ! Quoi, ne me dites pas que cela n’arrive qu’à moi tout de même !

Étirez-vous donc un peu, marchez dans les allées de l’avion. Je ne vous dirai pas de faire un jogging mais bougez. Si vous aimez le discrétion, profitez de faire quelques petites étirements simples lorsque vous attendez près des WC ou dans les wc. Je le fais toujours pour éviter les douleurs au niveau du cou.

 

7 – Pensez à votre hygiène

 

Il est désagréable, pour un vol long courrier, de sentir mauvais… on stresse, on se sent mal à l’aise. Il vaut mieux prévoir à l’avance. Je prends toujours une petite trousse avec quelques objets dedans.

  • mini déodorant petit, ne prend pas beaucoup de place dans la sacoche et passe en cabine
  • des petites lingettes nettoyantes On peut parfois en trouver dans les WC mais pas toujours
  • mini kit brosse à dent Fort utile si on souhaite échanger avec son voisin et ne pas sortir avec une haleine désagréable.
  • fil dentaire Je ne trouve rien de plus agaçant que la sensation d’avoir quelque chose de coincer dans les dents. Cela n’aide vraiment pas pour dormir.

 

8 – Comment restez zen lors d’un vol long courrier.

Quelques cas simples.

  1. Voisins/enfants turbulents > si possible on applique le point n.1 (on change de place), on demande aux parents de calmer le petit monstre ou on prévient l’hôtesse de bord en expliquant calmement la situation
  2. Trouvez une distraction : regarder un film, écouter de la musique (classique, c’est plus reposant, vraiment), lisez un livre sur une liseuse électronique par exemple

 Conseil pour bien écouter les films et la musique en avion : les casques fournis en économique sont le plus souvent de qualité exécrable (ce n’est pas le cas en business et en première, de bons casques et des écrans plus grands). Ils tiennent mal, ne sont pas confortable et le son est mauvais ou carrément inaudible. Je trouve cela des plus ennuyeux et cela m’empêche de bien me détendre, surtout lorsque le film est long. J’ai investi dans un bon casque ainsi qu’un adaptateur et croyez moi, les vols longs courriers sont beaucoup plus agréables depuis. D’ailleurs, la qualité du casque fournit gratuitement dans l’avion, c’est -aussi- ce qui distingue les classes éco du reste dans l’avion.

  • Dormez… oui, quand on dort, on ne s’énerve pas. Si possible on applique le point 2 (un lit en classe éco) et le point 3 (outils indispensable pour dormir)

Si vous paniquez dans l’avion, contactez une hôtesse de l’air. Lien utiles : stage antistress chez AirFrance

Anecdote : j’ai été pris, une fois, d’une crise d’angoisse dans l’avion. La personne devant moi avait reculé son siège, j’avais encore mon plateau repas qui me coinçait, je me sentais vraiment oppressé. J’ai demandé de l’eau, fermé les yeux en écoutant de la musique classique et comme l’avion n’était pas bondé, j’ai pu m’allonger et c’est -heureusement- passé.

 – Ma trousse d’objets utiles en avion

Pour récapituler, je résume l’ensemble des petits objets que j’emporte avec moi sur un vol long courrier afin de passer un vol de longue durée plus agréable, moins stressant. Acheter l’ensemble objets mentionnées n’est pas un investissement onéreux, comptez entre 50e et 100e grand max pour l’ensemble (en dehors de la liseuse électronique) et ils ne sont pas à usage unique. Vous pouvez les prêter en partie, bon, sauf ceux concernant l’hygiène ^^ . Croyez-moi, ils changeront vraiment la qualité ressentie de vos vols et ils ne sont pas encombrants. L’ensemble des éléments tient aisément dans une petite pochette de voyage surtout si on prend les objets de taille réduite prévues pour 😉

Hygiène

Confort

Loisirs


N’hésites pas à partager et épingler cet article sur Pinterest si tu l’apprécies :

8 conseils voyager bien avion