Ceci est un article invité. Il est un pays dont la réputation n’est pas liée à la puissance économique ou militaire. Ce pays, nous le connaissons tous. Il est inscrit dans notre tête, dans notre langage, dans nos références culturelles. Et même son vocabulaire nous est usuel inconsciemment. Je vous dis : hypno, micro, mégalo… je parle grec. Et dans un bout de ce pays hellénique, se trouve une île qui abrite le berceau de Zeus, la Crête, jolie terre à trois petites heures d’avion de Paris.

voyage crete (3)

La Crète, je la porte dans mon cœur : je m’y suis rendue à plusieurs reprises. Une des premières fois fut avec mes enfants. Balade itinérante le long de cette île de plus de 8300 km2. Toile de tente dans la voiture de location. Mon fils dormant tous les après-midi sous un arbre, nu sur un lit de camp, ma fille et moi qui lisions à côté, attendant son réveil pour repartir à la découverte des lieux. Il me reste encore l’émerveillement de mon fils à chaque visite d’une nouvelle église orthodoxe. Les chats omniprésents, indépendants, libres et beaux, propriétaires de cette île. Ma prise de conscience : plus jamais de camping. Pourquoi ? Imaginez : moi dormant sur le sol caillouteux, ma fille de 13 ans dormant sur mon dos et mon fils dormant sur le dos de sa sœur. Ah, le poids de la famille !

voyage crete (4)
J’adore la façon de conduire très particulière des Crétois : la bande d’arrêt d’urgence est une voie à part entière ; seuls les touristes inconscients ne l’empruntent pas comme telle. Couper une ligne blanche pour aller sur le petit sentier en face ? Depuis quand est-ce un problème ? Et quand on quitte les grands axes, on partage la route avec les troupeaux de chèvres et de moutons qui se promènent à leur guise. Mieux vaut leur laisser la priorité. De toute façon, pourquoi se presser sur l’île des Dieux. Il y a tant à voir partout. Les crétois roulent vite pour la majorité, c’est un fait. Admirez la brave petite vieille qui chemine à son rythme le long de la route. Elle souhaite traverser ? Un coup d’œil à gauche, un coup d’œil à droite et elle s’élance au pas de course. On parle des bienfaits de la diète méditerranéenne, pas de l’importance du soleil et de la traversée des routes.

voyage crete (7)
La Crête fourmille de petits villages de pêcheurs avec les filets séchant au soleil, l’homme qui répare calmement les accrocs tout en plaisantant avec ses comparses, les barques qui se balancent au rythme de la marée. D’ailleurs, parlons alimentation : faîtes comme nous, une cure de fruits de mer, de crustacés, de poissons. Frais, délicieux, parfaits. Restons sur la nourriture et comme nous arrêtez-vous au hasard de votre humeur. Gorgez-vous de fruits mûrs à point achetés le long des routes. J’ai en mémoire la petite taverne d’une très vieille dame qui d’office nous a offert un verre de raki et des oranges succulentes en dessert. Le service était à l’image de sa propriétaire, un peu sec mais les plats délicieux. Le yaourt au miel me fait encore saliver et la découverte du rakimelo (alcool anisé avec du miel. Doux et parfumé) aussi… Dans une autre, planquée dans un tout petit port de pêche, le chef cuisinier, tout fier de dérouiller son français, est venu papoter à notre grand plaisir mutuel. Et même un simple giros ou un souvlaki est un régal ici. Hum, j’ai envie d’y retourner. Mais continuons cet article d’abord.

voyage crete (8)
Quand on parle de la Crête, on pense aussi aux randonnées. Difficile d’y échapper. Et puis, à quoi bon. Vous allez marcher sous le soleil et apprécier chaque zone d’ombre. Ah, les gorges de Samaria ou celles de la Mort ! Pensez à vous munir en boissons. Pour Samara, attention pour les phobiques des abeilles. Elles sont très nombreuses. Pour moi, c’est un plaisir de les voir si vivantes. Pour d’autres, ce peut être un cauchemar. Pensez à saluer chaque personne croisée d’un vigoureux « yassou » et vous gagnerez votre lot de sourires approbateurs. D’ailleurs, comme partout, apprenez quelques mots, les simples « bonjour, bonsoir, au revoir, merci » seront des sésames pour de belles rencontres.

voyage crete (5)
Sur Matala, site hippie, vous aurez peut-être comme nous la chance d’en rencontrer et d’échanger des points de vue, toujours intéressants. Certains vivent encore dans des grottes naturelles dans les alentours. Pour en savoir plus, c’est par là : http://seniors-en-vadrouille.fr/festival-de-matala
Evitez les plages trop touristiques, bondées où déposer votre serviette tiendra du parcours du combattant et votre baignade aura un gout amer. Autant rester sur la Côte d’Azur. Pour un peu que vous ayez le courage de marcher, vous trouverez de très belles criques désertes. Un régal pour les yeux et pour le cœur.

voyage crete (1)
Aurais-je omis de vous parler des petits villages de montagnes, avec leurs ruelles en escaliers, les fleurs qui coulent des murs, leurs parfums suaves ? Tout vous incite à vous arrêter. Faites comme nous, prenez votre temps. Regardez les guides avant de partir et oubliez-les. Il y a bien sur des incontournables : Les sites archéologiques comme le palais de Cnossos (munissez-vous d’une bonne dose d’imagination), les villes de Sitia et d’Agios Nikolaus. Et le plateau de Lassithi pour la rencontre avec les troupeaux à moitié sauvages.
Dernier conseil : sur place, écoutez une radio locale, une autre manière de vous plonger dans l’âme de cette île.
Y a-t-il beaucoup de pays où on peut voir une âme ? Ici le dictat normatif occidental n’a pas pu avoir totale raison sur l’âme antique, à en croire l’accueil, la gentillesse et le sourire de ce peuple dont elle émane.
Alors, quand partez-vous ?

voyage crete (2)

Livres et documents utiles

Les incontournables de Solange de Seniors en Vadrouille :

  • Les petits restaurants fréquentés par les locaux.
    Mes préférés : la taverne Maridatis à Sitia et la taverne Naratzoulas à Voulgaro (pas très loin de Kissamos). Fruits de mer et poisson à tomber.
  • La randonnée des gorges de la Mort : emportez au moins 2 litre d’eau par personne et le panorama vous remboursera de vos efforts. Pensez aussi au maillot de bain. Pourquoi ? Chut, c’est une surprise.
  • Le site archéologique de Cnossos : le plus connu mais en vaut la peine. Venez le plus tôt possible.
  • Si vous voyagez avec enfants : passez à l’Aquaworld Aquarium & Reptile Rescue Centre. Ils seront ravis et vous aussi.

seigneurEnVadrouilleCouple d’un âge certain, à l’âge où certains investissent dans leurs charentaises, nous avons accentué notre découverte du monde et des peuples qui y vivent. Madame se charge de la partie Ecriture et Monsieur de celle Photos, bien qu’il s’autorise des remarques philosophiques succinctes.

Vous pouvez nous suivre sur seniors-en-vadrouille.fr