Qu’est ce qui se cache derrière cette pratique qui a débuté vers la fin du 19e siècle et qui concernait, et concerne encore, pour la majorité, la gente féminine ? Quelles sont les possibilités offertes par cette pratique, quel organisme contacter, comment s’organiser, quels profils sont recherchés, quelles conditions à respecter ? Cet article vous révèle tout !

 

 

Origine

Un peu d’histoire ne nous fera pas de mal ! Les mots « au pair » français, utilisés internationalement ont pour origine le fait que des jeunes filles anglaises et allemandes étaient accueillies dans des familles françaises dans le but d’améliorer leur connaissance de la langue et celle de notre belle culture. Puis, ces formes d’échanges se sont peu a peu internationalisées car il n’y a pas que la culture française qui mérite d’être découverte (heureusement pour nous ^^).

 

Dorénavant, on trouve même des garçons au pair, donc, mesdames, comme vous le voyez, la parité s’impose partout! On aura d’ailleurs l’occasion d’ici peu de lire sur ce blog le témoignage d’un jeune garçon au pair partit aux États-Unis. Il nous fera part de sa riche expérience.

 

Caractéristiques

Pour en revenir à ce qu’est une (jeune) fille au pair. On parlera au féminin pour faire simple. Une fille au pair a :

  • entre 17 et 30 ans (accord parental obligatoire pour les mineurs)
  • des connaissances minimales de la langue de la famille d’origine
  • des connaissances concernant la garde des enfants (BAFA bien vu : http://www.letudiant.fr/jobsstages/passer-le-bafa.html)
  • le permis (parfois exigé)
  • une capacité organisationnelle
  • de la patiente, de la curiosité, de l’envie

 

Une jeune fille au pair n’est pas ou n’a pas :

  • Une femme de ménage à plein temps
  • Une personne ayant des connaissances pointues concernant ces derniers mais une expérience certaine
  • De petit copain et d’enfants
  • Ne fume pas (cela est souvent exigé et sera mal vu dans tous les cas pour une personne qui garde les enfants)

Les catégories :

Demi pair Hôte demi-payant Au pair plus Demi pair plus
Travaux de ménages 3h / jour Quelques heures / semaine + contribution frais de séjour 8h ménage / semaine 4h / jour
Soirées baby setting 3 soirées / semaine

Rien

4 soirées / semaine 2,3 soirées / semaine

Le séjour

La durée

De 3 mois à 1 an avec possibilité de prolonger pour 18 mois.

Comment partir ?

Soit vous vous trouvez vous-même une famille d’accueil, soit, la formule la plus utilisée et la plus conseillée, vous contactez une agence (c’est payant) qui s’occupera de votre dossier et pourra vous soutenir en cas de problèmes. C’est mieux que d’être livrée à vous-même.

 

Si vous partez par une agence, attendez-vous à :

  • répondre à un questionnaire très détaillé,
  • écrire une lettre de présentation pour la famille,
  • joindre un certificat médical datant de moins de 3 mois,
  • vous soumettre à un entretien de sélection,
  • être en possession d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité (selon le pays),
  • fournir des lettres de références morales, justifiant de votre aptitude à vous occuper d’enfants.

Ex d’agences:

  • http://www.unosel.com/missions-unosel.html

Que dit le droit ?

Pour les pays les plus visités par les « stagiaires d’aides familiaux », un accord Européen créé à Strasbourg le 24 Novembre 1969 a été ratifié en 1971 par les États suivant: la Suisse, l’Italie, le Danemark, le Luxembourg, l’Allemagne, la Belgique, la Norvège l’Espagne et la Grèce. Pour les autres pays, les personnes au pair doivent se soumettre à la législation de l’État dans lequel le séjour sera effectué.

 

Cas spéciaux : États-Unis et Canada

États Unis

Visa :

Le séjour au pair aux États-Unis est interdit avec un visa touristique ou un visa étudiant. Il faut obtenir le visa J-1, grâce au formulaire IAP 66.

info : http://www.amerique-immigration.com/html/usavisaJ1.html

 

Conditions : (en plus de celles mentionnes au-dessus)

  • Avoir entre 18 et 26 ans
  • Avoir un extrait de casier judiciaire vierge.
  • Un engagement de 12 mois (renouvelable)
  • Permis de conduire obligatoire ainsi que de bonnes références concernant les enfants

Le travail

45h par semaine environ.

Salaire

Un salaire (argent de poche plutôt)de 100$ par semaine. Si vous suivez des cours de langue, la famille a pour obligation d’allouer un budget de 500$ àcette fin.

 

Canada

Pas de formule « au pair » comme aux États-Unis. On part en tant que  » stagiaire aide familial résidant « , strictement contrôlé par les services canadiens de la main-d’œuvre et de l’immigration. Cette notion comprend une personne qui prend soin d’enfants, de personnes âgées ou de personnes handicapées dans un foyer privé ou à domicile ET c’est un job, donc : contrat de travail.

 

Dans celui-ci, on trouve obligatoirement les fonctions et les conditions d’emplois, cad, le nombre d’heures à effectuer et les conditions de rémunérations.

Conditions

  • Avoir 18 ans
  • Niveau bac
  • Avoir une formation d’au moins 6 mois dans le domaine d’emploi. Cette formation doit avoir été dispensée par un organisme reconnu.

Frais

  • 75 euros le visa (environ)
  • 100 euros de frais médicaux
  • frais de dossiers

Pourquoi partir ?

Le point le plus important et qui semble noyer parmi la masse d’information utiles. Tout simplement parce que cela représente une expérience unique qui vous permettra de progresser indéniablement dans la langue de votre pays d’accueil. C’est très formateur. Vous allez être immerger dans la culture du pays, c’est une chose que de lire des livres et regarder des vidéos a propos de cette dernière, la vivre, c’est autre chose.

 

Mais mieux que de longs discours, l’interview nous permettra d’en savoir plus !

À savoir

Salaire :

C’est plutôt de l’argent de poche qui se monte à 250 € -300 € / mois.

Votre logement

Vous êtes logé en chambre individuelle.

Nourriture.

Vous êtes nourris par la famille : vous prenez des repas avec elle. Si cela n’est pas possible, elle doit survenir a vos besoins et vous fournir les ustensiles nécessaires !

Transport.

La famille se doit de vous financer une carte des transports. Dans le cas ou la famille habite loin de tout moyen de transport urbain, elle doit mettre à votre disposition une voiture.

Assurance

Vous bénéficiez de l’assurance sociale du pays d’accueil, sauf indication contraire. Normalement, cela est à la charge de la famille. Vous pouvez aussi vous faire assurez dans le privé.

Pour plus d’infos concernant l’assurance :

CENTRE DE DOCUMENTATION ET D’INFORMATION DE L’ASSURANCE
26.bd Haussmann -75009 Paris
Tél. : 01 42 46 13 13
http://www.ffsa.fr/


Congés

Ceux de la famille.

Si la famille part avec vous, alors vous n’êtes officiellement pas en vacances, vous devez continuer à faire votre job, et ouais. Par contre de ce que j’ai entendu, par exemple, si la famille vous prend au ski, hum, bah, vous faites aussi du ski… gratis, sympa ! ^^

Si la famille ne vous prend pas avec vous, elle doit veiller à subvenir à vos besoins.

Les vôtres.

Vous avez le droit à un jour et demi de repos par semaine.

Pour un séjour long, une année scolaire par exemple, vous avez le droit, au minimum, à deux semaines de congés payés.

Pour les séjours courts, sauf durant l’été, vous avez le droit à un jour de congé par mois.

En principe, vous pouvez rentrer pour Noël et vous ne travaillez pas durant les jours fériés. Évidemment, d’autres congés peuvent être discutés avec la famille.

 

– si vous avez des remarques, des critiques, des suggestions, n’hésitez pas ;)-