Un incontournable, ou presque, pour tout jeune adulte ayant eu son bac, ayant soif de soleil, douceur de vivre et de libertés. Il y a 10 ans de cela (cela ne me rajeunit pas)… j’étais un jeune et fringant jeune garcon parti avec sa belle d’alors sur les routes. J’étais cheveux aux vents, sans le permis, souriant… assis du côté passager (cela n’a pas changé, oui oui, même concernant le permis) et je me rappelle des coups de soleil et des photos ratées prises à l’appareil jetable. J’étais un hypster avant l’heure avec mes pellicules à développer !

Pas de facebook, pas de selfie, pas d’argent (ah, ca, c’est toujours d’actualité), pas de google map mais une bonne vieille carte routière… pas la voix métallique de google translator mais nos maigres connaissances bafouillées avec honte face à des espagnols incrédules… ah l’insouciance de mes jeunes années.

Il y a 10 ans, on avait pas idée d’aller chercher sur les blogs voyages pour préparer son road trip… les sites offrant de bon plans pour voyager en Espagne de façon économique et pas chère, comme l’Officiel des vacances, étaient plus rares… aujourd’hui, le paysage est différent et rien que notre smartphone est un super outil, autrefois inexistant, pour préparer et suivre son voyage. Bon, revenons à notre road trip espagnol !

On pourrait commencer par… Bilbao.

bilbao

Juste histoire de dire que notre virée ne sera pas uniquement faite de plages et de siestes à l’ombre… Une sortie culturel dans le musée Gugenheim, suivie de la dégustation de Pintxos à la plaza Nueva et de fines tranches de jamón iberico qui fond dans la bouche  (avec modération, à plus de 200e le kilos hein) allongé d’un verre de vin dans un bar de Barrencalle.

A relire : Bilbao, barcelone, Madrid

 

On descendrait à Barcelone

barcelone1

Après les vagues de l’Océan Atlantique, pourquoi ne pas retrouver la douceur de la Mer Méditerranée. On y suivra un match à El Camp Nou ou le dieu Messi fera des prouesses sur le terrain. On descendra les Remblas de bon matin en faisant un détour par le marché de la Boqueria pour y déguster un jus fraîchement mixé… on ira s’étendre sur la plage avant que le soleil ne nous brûle et que les autres touristes affluent. A midi, on mangera des tapas dans les quartiers de Raval ou Gracia, ou un simple fuet catalan accompagné d’un cava.

barcelona2

Ici aussi, il y a des pintxos, si Bilbao nous manque… on prendra des photos du parc Guell et de la Sagrada Familia avant de faire route vers Madrid. Sur le chemin, arrêtez-vous dans l’un des petits villages d’Aragon comme Beceite, non loin du Parc Natural de la Tinença de Benifassà (ou ceux de la région de Mirambel, le choix est vaste)

A relire :

 

Madrid !

Madrid

Gourmand ? Je vous conseille comme moi, de commencer votre balade par un “chocolate con churros” Vous ne savez pas ce que c’est ? Faites-moi confiance, il y a le mot chocolat dedans et sa dégustation est une tradition qui remonte au XIXe siècle. En bon visiteur, vous vous devez de respecter les traditions… par la suite, on peut flaner dans le marché plein air d’El Rastro afin de dénicher une antiquité ou celui du livre, près de la gare Madrid-Atocha. Lorsque l’on a un creux, on pourra se satisfaire des spécialités au Mercado de San Miguel ou celui de San Antón.

madrid 2

Les amoureux de l’art se rendront au Museo del Prado ou au Musée national centre d’art Reina Sofía ou ils se remémorent leur cours d’arts plastiques en admirant le tableau de Guernica. Ah et si vous voulez parfaire votre espagnol, profitez-en, c’est là que se trouve l’Académie royale de langue et l’Instituto Cervantes. On pourrait finir la soirée par un match au stade Santiago Bernabeu, pour y admirer les meilleurs adversaires de Messi en ayant pris le soin d’emporter un sandwich aux calamors en traversant la place d’el Mayor.

 

On continue de descendre jusqu’à Séville

Seville

Auteurs : Bernardo, silentsnake09, no2

On pourra (devra?) aller se recueillir dans la 3ème plus grand cathédrale au monde, dont les voûtes s’élèvent à 56m, batie sur l’Ancienne Grande Mosquée que les notables n’ont pas voulu préserver : Cathédrale et le minaret Giralda et, à son sommet le Giraldillo à 98m au-dessus du sol, sont indissociables. (130 m de longueur sur 76 m de largeur) C’est l’emblème de Seville qui a survécu aux guerres et aux séismes. Suite à cela, rendez-vous dans le coeur historique de la ville, le quartier de Santa Cruz. Dans les « tablaos » du quartier, vous pourrez assister à un spectacle de flamenco en dégustant un poisson frit à l’huile d’olive. En amoureux des belles pierres, ne manquez pas  Real Alcazar, magnifique palais royal fortifié du Xe siècle, et ses patios….sans oublier les arènes vibrantes de Séville !

 

On bifurque à l’est direction Grenade

grenade

Auteurs : grifmo, pasotrasmo

Au sud-ouest de l’Andalousie, aux pieds du parc National de Sierra Nevada  qui veut dire « chaîne enneigée » en espagnol (d’ailleurs n’hésitez pas à faire un saut dans les contreforts des Alpujarras), se trouve la ville qui fut la dernière capitale du royaume ottoman prise en 1492 par Ferdinand II d’Aragon. Si vous ne deviez visiter qu’une seule chose à Grenade, cela serait l’ensemble de L’Alhambra et du Generalife qui font partie du Patrimoine de l’Humanité. Achetez votre place à l’avance, l’affluence est grande… l’ensemble est également très beau lors des visites noctures. On finira notre road trip par une baignade sur la Costa Tropical, un rhum de canne à la main. Le coin possède 2 forts arguments pour nous convaincre :320 jours de soleil par an et une température moyenne annuelle de 20 degrés… ainsi que de nombreuses petites criques comme à Albuñol, Castell de Ferro-Gualchos ou La Mamola-Polopos.

 

Si vous êtes sans le sous comme je le suis comme je le fus, pensez qu’une voiture de location en Espagne permet de découvrir le pays à son gré et, si vous avez bien suivi l’itinéraire, vous verrez qu’il trace comme un Z… qui veut dire… 😉 J’espère pouvoir de nouveau me retrouver sur la route afin de renouveler mon regard… je pense qu’il y a de la matière à réaliser de belles vidéos…

Sierras Cazorla

Auteurs : nexus_6, No3

En remontant vers le nord, ne manquez pas de vous arrêter au parc national de Sierras de Cazorla. Ce parc est le second plus grand d’Europe. Il a été déclaré réserve de biosphère par l’UNESCO et l’on peut apprécier à pied ou à cheval… par ailleurs, le second équivalent lagunaire de part son étendue (et sa beauté) ne se trouve qu’en Croatie, où je me rends cet été. (les lacs de Plitvice)