« Comment faire pour voyager plus » et « comment fais-tu pour voyager autant » font probablement parties du top 5 des questions que l’on me pose dans les mails que je reçois au quotidien. Il y a t-il des astuces, des secrets, une formule magique pour dépenser moins en voyage ?

Disons-le tout de suite, je suis comme vous – même pire, puisque je n’ai pas d’emploi salarié et que mon job c’est justement de voyager – je suis comme vous dans le sens où je cherche moi aussi à économiser sur mes dépenses de voyage. De fait, ceux qui font attention à leur budget afin d’assouvir leur passion des voyages savent qu’il y a trois grands piliers sur lesquels on peut travailler :

  • les dépenses de transport,
  • les dépenses de nourriture,
  • les dépenses de logement.

 

En clair, on répond à la problématique : comment y aller, comment se nourrir et comment se loger sans dépenser une fortune ?

Sur place, il est relativement facile, même en s’y préparant à la dernière minute, de ne pas se ruiner tout en profitant réellement du lieu où l’on est.

Comment ? Lisez la suite !

 

Astuces simples pour ne pas se ruiner en voyage

 

Comment se loger pas cher : Chez la familleC’est l’évidence ! Enfin, cela l’est pour moi qui a une famille (lointaine) dispersée aux 4 coins de la planète. Oui, allez rendre visite à ce gentil cousin de votre cousine en Australie, profitez-en pour lui ramener une bouteille. Ou alors, tout simplement, demandez-lui s’il ne connaît pas quelqu’un sur place qui pourrait vous loger  😉 On peut aussi se loger chez des amis (même chez les faux sur Facebook ! Pour une fois qu’ils servent à quelque chose, ne vous gênez pas;)

On peut utiliser des moyens comme le couchsurfing en logeant chez l’habitant (à lire > 10 règles du couchsurfing, on peut louer à plusieurs un logement sur place, en centre ville, pour profiter de prix réduits (à plusieurs, cela revient parfois moins cher qu’en auberge pour un confort digne d’un loft luxueux), on peut échanger son appartement ou sa maison avec une autre famille (comme avec le site troc maison) on peut prendre un van ou partir avec une tente, on peut scruter les sites des auberges de jeunesse à la recherche de promo (faites la sélection en fonction des recommandations et ensuite, selon le prix. Passer un mauvais séjour en payant 2 euros de moins par nuit n’est pas l’idéal),  on peut envisager le woofing (travailler contre le paiement de la nourriture et du toit)… les solutions sont innombrables.

Au pire, vous pouvez toujours passer une nuit blanche le temps d’un we (et dormir durant le vol retour 🙂

 

 

Comment se nourrir pas cher : Concernant la nourriture, la solution est tout aussi simple. La plupart du temps, je fais personnellement mes courses dans les supérettes ou les marchés du quartier et je fais ma cuisine là où je suis, que je sois invité ou que je me trouve dans un appartement que je loue. Cela me permet non simplement de découvrir un peu la vie du quartier et de ses habitants mais je parfais ainsi l’utilisation de la langue tout en me donnant l’opportunité, en sortant, de faire des rencontres intéressantes. Faire son petit marché, on ne sait jamais où cela peut nous mener ! On peut être invité par un local, les gens prennent le temps de nous aider car l’on fait des efforts pour communiquer dans leur langue, c’est vraiment agréable et un gros plus pour une bonne immersion…

Cherchez les restaurants hors des lieux touristiques ou alors de testez la street food (nourriture de rue). La découverte culinaire est pour moi un aspect important lors de mes voyages. La nourriture locale fait partie de la culture. On est français hein, la bonne bouffe et nous, c’est indissociable (ou presque) Pour cela, rien de mieux que de faire connaissance avec des locaux en leur demandant les meilleurs adresses. On a parfois des bonnes surprises, parfois des mauvaises mais on ramène toujours des anecdotes amusantes.

Limitez votre consommation d’alcool. C’est souvent une grande dépense qui étrangement passe inaperçue pour certains. Une bière / jour à 3$ la bière vous revient à pratiquement 100$ à la fin du mois. En voyage (et même lorsque je ne voyage pas) par principe, je bois très peu d’alcool sauf pour les grandes occasions. (si je suis invité à une grande fête, je ne vais pas refuser)

 

mmmmhhh, le bon cochon d’inde lors de mon séjour au Pérou , bon appétit !

 

Quand bien même les recommandations des locaux ne vous plairaient pas (certains sont plus junk food que streed food), mon recours ultime c’est utiliser des sites comme trip-advisor. Je préfère personnellement les site internet aux guides papiers, où le choix est restreint et où l’on se demande si l’auteur a pris le temps de tester les adresses. Sur les sites les infos sont plus souvent à jour et pertinentes (car les adresses sont renseignées par nous, les utilisateurs et je fais plus confiance à des gourmets qui ont testé les adresses. Bien que l’on puisse tomber parfois sur des faux commentaires) De plus, il nous ai donné la possibilité d’effectuer des tris en fonction du lieu, de notre budget, du type de nourriture… ce qui permet de faire des découvertes selon son budget.

 

Il y en encore une solution « extrême » : le freeganisme ou gratuivorisme. Cela consiste à récupérer des déchets de centre commerciaux encore bon à la consommation mais jetés à la poubelle. Je l’avoue, je n’ ai pas encore testé cette méthode.

 

 

Au final, mon premier budget voyage, c’est bien le transport et, plus particulièrement, les billets d’avion. J’ai quelques astuces comme :

– être abonné aux newsletters des compagnies aériennes et des sites de promo

– les suivre sur les réseaux

– veiller tardivement (les meilleurs offres tombent parfois la nuit) et les taxes sont souvent moins chères

– me faire un fichier où j’inscris d’année en année les périodes de promo pour certaines destinations

– avoir toujours des sous sur le compte (je n’achète jamais à crédit)

– glaner les miles. Vos miles ont de la valeur, croyez-moi !

 

 

Certes, j’en connais qui ont fait du stop jusqu’en Chine comme un ami polonais qui tient aussi un blog voyage tous n’ont pas non plus comme lui tout un mois pour s’y rendre et un mois pour en revenir. De mon côté, j’étais très content de dénicher des promos sur des vols pas chers pour les destinations qui me font rêver (dont la Chine). Dans ce genre d’aventure, lorsque l’on essaie de trouver le moyen absolu d’économiser sur le transport, il peut aussi nous arriver des mésaventures.

 

Anecdote : Je me souviens de l’un de ses récits où, en Iran, on avait essayer de le violer. Si si, vous avez bien lu. Une histoire, sous un pont, avec un chauffeur de poids lourd qui le réveilla en plein milieu de la nuit… Pourtant, contrairement à moi, il a plus la carrure d’un rugbyman, alors que moi je suis plus proche des légumes, grande asperge, si vous voyez. Heureusement, l’histoire s’est bien terminée pour lui. Personnellement, j’ai fait plusieurs fois du stop, seul ou à plusieurs .Certes, il ne m’est jamais rien arrivé mais faire du stop n’est pas pour moi une solution idéale pour économiser. (Surtout si on veut faire des longues distances ! Qui veut partir en stop en Nouvelle-Zélande, levez la main !). Le stop permet selon moi d’échanger avec des locaux et de profiter parfois de leur hospitalité. Cela n’est pas un moyen d’aller plus vite ou d’économiser pour la majorité d’entre nous.(font du stop ceux qui ont le temps pour le faire…). Le stop, c’est déjà un voyage en soi.

 

Mon secret pour voyager plus : dénicher des vols pas chers


De fait, ce n’est plus vraiment un secret 🙂 (l’a t-il vraiment été ?) J’ai commencé à sérieusement  voyager hors d’Europe en 2013 et je n’aurai pas pu voyager autant. : à New-York, au Pérou, en Nouvelle-Zélande, au Japon, en Chine ou encore récemment en Tanzanie sans cette astuce des vols à moindre prix. Cela nous donne des voyages discount où l’on peut se faire plaisir sur place. Mais, attention à ne pas faire une mauvaise interprétation, « voyages discount » ne signifie pas « voyage pauvre ». Au contraire, tous mes voyages ont été riche en émotions.

Si vous avez des doutes sur ce que l’on peut faire en économisant des centaines d’euros de ci, de là, je vous invite à lire ma rétrospective sur mes voyages réalisés en 2013. Cela pourra vous inspirer !

A lire >  Mes voyages en 2013 

 

Partir à New-York sans se ruiner

New-York-link-Galerie

Mon premier voyage emblématique en 2013 ce fut à New York City en février. Un billet aux alentours des 250 AR au départ de Paris. Ma première rencontre avec la grosse pomme et surtout avec un new-yorkais au grand cœur qui m’accueillit à Brooklyn via la coushsurfing. Instant magique. Certes, j’ai eu droit à un petit blizzard mais ce n’est rien en comparaison avec ce que les pauvres new-yorkais subissent actuellement (Pensez, il y fait jusqu’à -20 et on annonce du -45 à -50 en température ressentie à Chicago) De plus, vous pouvez me croire, Central Park sous la neige, c’est vraiment magique !

Articles concernant mon séjour à New-York

 

Petit séjour au Maroc

maroc marché

Avant New-York, j’avais  déniché un billet maroc à bon prix, c’était en décembre 2012, afin de prendre un peu de distance avec l’hiver polonais. Avec le recul, je pense que j’aurai du passer moins de temps à Marrakech et profiter de mon temps pour faire un trek dans l’Atlas ou dans le désert plus au sud. Cela sera pour une prochaine fois ! Avec un peu de chance, on peut régulièrement faire des bonnes affaires pour partir au Maroc. C’est une question récurrente de la part de certains de mes lecteurs qui ont de la famille là-bas où dans les pays limitrophes comme l’Algérie ou la Tunisie. je conseille de s’abonner aux sites, en particulier aux newsletter, afin d’être toujours aux aguets pour recevoir les meilleurs offres.

 

 

On peut dire que ma quête de billets pas chers à véritablement commencer à ce moment là. Elle se poursuit depuis. Actuellement, avec Magda, on réfléchit d’ailleurs à la Thaïlande pour le début de l’été 2014 puisque l’on voit passer pas mal de  billet d avion thailande à bons prix. Sans oublier que les articles qui passent sur la toile concernant la destination font vraiment envie. C’est encore en réflexion.

10 choses à faire à Bangkok 

 

Partir en Afrique en dénichant un billet pas cher, c’est possible !

Kilimandjaro marcheme matin

Je reviens de Tanzanie où j’ai pu effectuer l’ascension du Kilimandjaro et faire de magnifiques safari… grâce là aussi à un billet d’avion pas cher. Mais il est tout aussi possible de profiter du tout de l’Afrique et des parcs en visitant le pays voisin. Le Kenya a beaucoup à offrir et j’ai entendu dure que kenya airways allait lancer des offres promotionnelles intéressantes. Affaire à suivre donc.

Mon ascension du Kilimandjaro

 

 

D’ici quelques jours, je m’envole pour un pays du nord de l’Europe : la Finlande ! Je vous en raconterai plus sous peu mais j’espère réussir à apercevoir quelques aurores boréales en Laponie finlandaise. Je goûterai au plaisir du vrai froid et de la neige (qui fait cruellement défaut chez moi) Si la Norvège, la Suède ou la Finlande vous tente, scrutez bien les promos de scandinavian airlines. 🙂