Article conseil sur les incontournables en Ecosse : Isle of Skye

Passent les années de turbulence et le temps qui s’égare. Édimbourg je te retrouve comme au temps de mon premier voyage aérien, de ma première aventure d’une série qui jamais ne finit. Celle où j’avançais les poches vides et trouées, Tom Sawyer du 21ème siècle, parfois affamé, remplissant mon estomac d’étudiant de sandwich XXL au Subway, aux heures de promos, pour économiser quelques pounds.

Depuis, le portefeuille a grossi, il a permis d’explorer et de vivre nos envies d’Écosse. On avait fait une croix sur un voyage à accomplir toi et moi… un road trip direction l’Isle of Skye. Nous perdre dans ces sinueuses routes écossaises qui serpentent, insolentes, dans les décors qui nous semblent tout droit sortis des derniers blockbusters car… ils sont justement utilisés dans les blockbusters aux paysages trop beaux pour être vrais.

Les incontournables écossais sur la route de Isle of Skye


Glencoe

La vallée d’Ecosse qui a servi d’inspiration au film Skyfall a également vu le massacre de membres du clan Mc Donald par Picsou (#HumourBonjour) pour d’obscures histoires d’allégeances royales aux anglais prononcées en retard. On ne plaisante pas avec l’heure du thé en Angleterre !

Sur la route entre la capitale écossaise, Édimbourg, et notre destination finale, Isle of Skye, c’est à partir de là que la carte mémoire de votre appareil photo risque de chauffer. Un arrêt de quelques jours s’impose. Vous aurez forcément en bouche ces quelques mots : « Oh my god, l’Ecosse, que c’est beau »


Eilean Donan Castle

Il y a une multitude de châteaux écossais. Je ne compte plus le nombre de fois où l’on s’est arrêté… je devrai pourrai écrire un article entier à ce sujet (oui mais je n’ai pas le temps). Néanmoins, si vous ne deviez le faire qu’une et unique fois, je pense que celui d’Eilean Donan remportera la palme. Avec le soleil couchant ou de l’autre rive, les points de vue ne manquent pas pour immortaliser la majesté du lieu.


Neist Point

Le point le plus à l’Ouest de l’Isle de Skye. Un sentiment de bout du monde. Les moutons suicidaires qui se moquent de nous et des falaises, ce phare perché affrontant les vagues et les marées. Au bout de la péninsule de Duirinish (Diùirinis en écossais), ancré sur cette roche basaltique, similaire à celle qui forme la marche des Géants en Irlande.

En revenant de Neist Point, on passe par le village de Duvegan, le nom vous parlera peu si ce n’est que le château de Dunvegan, non loin, appartient depuis 1200 au clan Mac Leod. (enfin, j’imagine que tout le monde ne se souvient pas de la série et des films Highlander)… mais si je vous parle du clan Mac Leod, c’est parce que j’avais noté, dans mon carnet, qu’il possédait la seule distillerie de l’île. (En fait, c’est les Mac Theod. Bon, ne me cherchez pas, Leod, Theod, ça sonne pareil, tout le monde peut se tromper!)


Talikser

Si vous adorez le whiskey ET que vous êtes sur l’île de Skye c’est une visite à ne pas manquer car c’est la seule et unique distillerie de l’île. Par contre, en pleine saison, ne faites pas comme nous, réservez en avance votre visite. Le whiskey Talisker fur d’ailleurs le whiskey préféré de l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson. Si son nom vous est inconnu, ses romans L’Île au trésor ou sa nouvelle L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde raviveront peut-être des souvenirs des jeunesse. Pour les amoureux de la randonnée, comme c’est mon cas, il y a le très connu Gr70, appelé chemin de Stevenson qui parcourt 230km depuis le massif centrale avant de s’enfoncer dans les Cévennes.


Old Man of Storr

Une randonnée que personne ne manque et que personne n’oserait manquer. Elle est à île de Skye ce que la tour Eiffel est à Paris. On s’y presse et on s’y jette à pas perdus non sans raisons. Il y a un charme indéniable dans ce paysage façonné par l’érosion et pour peu que l’on ne suive pas le sentier unique menant au spot photo mais que l’on se balade un peu, il y a d’autres perspectives à voir en ces lieux. J’ai d’ailleurs couché quelques vers sur mon carnet, trouvant, comme Walter Scott, écrivain écossais et poète à ses premières heures, dans ces paysages l‘essence du romantisme écossais.

Nous voici face à la colline et ses rochers
Une file de moutons haletant à la montée
D’aucun perdant un poumon à chaque inspiration
Inspiré de prendre une photo à sensations

Et ce vieux grand-père
Ce vieux caillou
Lui, nous scrute,menaçant
Son visage de pierre meurtri par le temps et par les ans

A droite le gros de la troupe s’en va
En quête de like, de tweet de surcroît
A gauche toute, donc, irons-nous
Seul, un pas dans le vide, au dessus du trou

Aux valeureux vents faisant vibrer mes tympans
Les bras écartelés par ta brute beauté
Cher papy du lieu, je te dédis
Cette prose que ta vue nourrit

Dans la brume des terres qui a l’écume des mers faisait écho
Il me sembla que le vieux fut charmé par mes mots
Et même si le temps écossait me semblait si gris
Old Man of Storr, lui, je crois, me sourit


Le viaduc de Glenfinnan

Nul besoin, je pense, aux fans inconditionnels de la série Harry Potter de présenter ce pont qui est celui du Poudlard Express. Il se situe entre Fort William et Mallaig en Écosse. J’espère le prendre un jour et rejouer les films qui ont bercé une partie de la fin de mon adolescence.


Prendre en photo une Highland

Certes on retrouve cette race bovine d’origine écossaise dispersée partout dans le monde (on peut en croiser jusqu’en Australie), mais oublier de prendre une Highlands dans les Highlands c’est impardonnable. Comme comme éviter de prendre un whisky écossais en Ecosse, on s’approche du sacrilège. Remarque, méfiez-vous tout de même de ses cornes, on s’y empale vite…


Les Fairy pools

Pour venir ici, croyez-moi, il faut le mériter. Enfin, je ne vous en dis pas plus, vous comprendrez rapidement en voiture… Mieux vaut en tout cas avoir des pneus toutes saisons pour s’aventurer sur ces routes sinueuses et étroites. Ces cascades ont réellement quelque chose de féerique, se succédant les unes à la suite des autres. Elles ne sont pas « impressionnantes ».  Certains commentaires de touristes totalement blasés du genre « not that big » m’ont bien fait rire. Ne vous attendez pas aux chutes du Niagara hein et, bien que l’endroit soit fréquenté (moins quand la météo est brumeuse mais cela ajoute à l’atmosphère selon moi), vous serez vraiment seul sur la fin si vous remontez la source au plus haut. Les plus feignants s’arrêtant déjà à la première cascade. Comptez 1h à 2h suivant vos envies de photos.

  • S’y rendre : de la route qui part de Glenbrittle à Carbost, le parking pour stationner avant la randonnée est à 10min en voiture de Carbost


Quiraing

Un autre coup de coeur concernant la randonnée en Ecosse. Aussi bluffant que Old Man of Storr, la foule en moins. On a croisé peut-être 8 personnes maximum sur le sentier et, évidemment, des tas de moutons. Je pense que je ferai un article récapitulatif spécifiquement sur les randonnées en Ecosse pour mon blog outdoor 1001 pas et celle-ci en fera définitivement partie 😉

Il y a comme un air d’Islande en ces lieux, un appel à l’aventure certain.

TRANSPORT

Produits utiles pour votre séjour en Ecosse :

Produits superflus mais sympas pour votre voyage en Ecosse :


N’hésites pas à partager et épingler cet article sur Pinterest si tu l’apprécies :