Aujourd’hui, lecteurs et lectrices, blogueurs et blogueuses voyages, un grand combat va se jouer sur le ring de la naïveté. Un combat qui va opposer 2 vendeurs de rêves. Le prix ? Votre bourse !

L’un, vous ne le connaissez pas encore, est pourtant un poids lourd dans son domaine. L’autre est un peu plus connu parmi les blogs de voyages. Un poids plume pour le moment mais ne vous fiez pas à son gentil sourire, il a du punch. Là où ils se rejoignent, c’est que tous les deux en veulent à votre porte monnaie avec une recette miracle à la clé : argent et voyages pour tous au prix de très peu d’efforts.

Si vous souhaitez lire un dossier sérieux avec des ressources gratuites sur comment devenir blogger pro, cliquez ici

(dsl pour les accents, la police n’en possédait pas 😛

Les photos on été retirées suite à la demande de l’un des protagonistes.

Comment est-ce possible me demandez-vous avidement ?

Mais c’est simple ! Vraiment très simple, je vous le dis et le répète haut et fort. Tout le monde peut le faire, vous, moi, votre mamie, tout le monde. Suivez les quelques étapes de ce que j’appelle la méthode SFPALS (se faire pigeonner avec le sourire)

1. Vous ouvrez votre porte monnaie.

2. Vous sortez votre carte bancaire.

3. Vous vous délestez de quelques centaines d’euros.

4. Puis, quelques jours/semaines/mois plus tard, vous apprenez avec regret que les billets de banque ne poussent pas sur votre clavier aussi facilement qu’apparaissent les premiers bourgeons au printemps !

Mais… mais, on ne gagne (presque) rien avec un blog de voyage…

Et c’est pour qui tous ces beaux rêves

Même procédure. Vous êtes rêveur, un peu branleur, étudiant paumé et fauché ou mieux, une personne un peu naïve en mal d’argent facile ?

Allez dans la salle de bain.

Regardez vous dans le miroir.

Ah mais oui. C’est bien vous le futur blogueur winner.

Souriez, vous pouvez être fier de vous car…

VOUS ETES LE PIGEON IDEAL!

En clair, celui qui achète est quelqu’un qui, au final, paye car il vraiment BESOIN de cet argent pour financer sa passion, son quotidien ou son projet de vie. Et c’est là où se situe le problème. Le blog n’est alors plus le réceptacle de vos rêves, il devient le l’instrument pour y accéder. De but, il se transforme en  moyen. La procédure est quasiment vouée à l’échec.

C’est triste non ?

Ce qui est tout de même amusant c’est que j’en parlais déjà avec une ironie -cachée- ici : comment gagner facile de l’argent avec son blog de voyages. L’article aurait-il inspiré certains ?

Pourtant, les solutions pour gagner de l’argent (car ce n’est pas un mal, tout le monde le fait) honnêtement à travers son blog sont légions. On peut insérer un peu de pub, écrire quelques articles sponsorisés, sortir un livre en librairie, faire des conférence, trouver un emploi nomade utilisant les compétences acquises et j’en passe… toutes ces méthodes ne vous demandent pas de faire payer le lecteur en échange de fausses promesses d’argent facile. Vous n’êtes pas obligé de rester et de lire. Pourtant, il faut l’avouer, vendre du rêve c’est une méthode simple, rapide et qui marche (sur le court terme). Une fois vos premiers clients déçus… bah cela devient tout de suite plus difficile de s’appuyer sur des arguments concrets à porter haut en exemple de réussite.

Revenons-en donc à nos sportifs de haut niveau.

Le comparatif de nos boxeurs.

NOM

Aurélien Amacker

Ryan

Nom de la formation

Bloguer Gagner

Bloguer pour Voyager

Année de lancement

2011

2013

Méthode de vente

Lancement orchestré

Lancement orchestré

Promesse de vente

Gagner 1000 euros / mois avec votre blog au bout d’un an

Faire des économies et gagner de l’argent avec votre blog de voyage. 6000 euros en un an ou plus

Prix

1000 euros

Entre 200 et 300 euros
maj, en fait c’est entre 350 et 400e !

Nombre d’inscrits

500

100

Taux d’échec

Entre 97 et 99% pour la premiere session

Pas encore lancé mais il promet de faire mieux

Chers lecteurs, on vous a pourtant dit de faire attention aux spams d’inconnus du type :

Bonjour Honoré voyageur,

Je suis Raila une fille d’un multi-millionaire nigérien et votre nom a été tiré au sort pour recevoir l’héritage de quelques millions d’euros suite à la mort de mon oncle richissime. Héritage qui sera viré sur votre compte par notre ministre des finances et des corrompus. M. Gevouen’tube à condition que vous nous envoyiez auparavant les petits frais de transfert qui ne se montent qu’à quelques milliers d’euros.

Scam nigérien. Ici, c’est pareil, avec une méthode plus élaborée ! Les personnes en face de vous ne sont pas des inconnus car vous les suivez depuis des semaines voir des mois. Ils écrivent des articles intéressants  instructifs… Ils font de jolis vidéos. Ils parlent bien, ils font très pro. Ils paraissent sincères dans leur démarche et leur vie semble faite d’agréables et trépidantes aventures. D’ailleurs, ils énumèrent les destinations comme des trophées   Il va de soi que sous le ciel parfois bien gris de nos existences monotones, leur vie toute en couleurs ne peut que nous faire rêver. Ils sont forcément honnêtes et en plus ils veulent nous aider à voyager ET à gagner de l’argent ! Que d’altruisme. J’en ai une larme à l’oeil tiens.

De plus, chose qui a toute son importance, les places sont limitées ! Vous pensez bien, ils sont si demandés ! Si on n’achète pas MAINTENANT, on passe à côté d’une occasion en or de se faire plumer. Occasion qui ne pourra se renouveler que dans 6 mois voir un an ! Il faut agir tout de suite. L’urgence est rarement une bonne conseillère. L’effet de groupe non plus (vous vous retrouvez au milieu de crédules comme vous)

Votre vigilance est juste endormie par de simplistes arguments marketings bien mis en place via le détournement d’une méthode de vente ainsi que par la patiente construction de la relation entre le bloguer et le lecteur, exploitée ici à de mauvaises fins. L’annonce du “C’est simple, si moi je peux le faire, VOUS pouvez le faire” marche malheureusement pour certains. Ne riez pas, il marche peut-être pour l’un de vos proches. Il faut arrêter avec cela. Je ne serai jamais Usain Bolt, même si je paye une formation 1000 euros pour apprendre à courir le 100m.

Ce qu’on ne vous dit pas, ou peu, concernant le blogging

1 – On ne vous dit pas que les compétences et le temps nécessaires pour construire, développer, promouvoir un blog sont réelles  et complexes. SEO, édition  écriture, design, sécurisation des données  optimisation d’affichage, promotion, négociation… et j’en passe. C’est une petite entreprise et comme tout investissement qui se veut rentable, cela nécessite beaucoup de temps et d’énergie ! Il y a des millions de blogs en France (en 2010, cela se chiffrait entre 15 et 20 millions source : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/blogs-en-france/15-a-20-millions-de-blogs.shtml). Un annonceur me disait récemment qu’il n’y aurait que dans les 1000 blogs (sérieux) en France, cad, qui gagnent de l’argent, en ont fait leur métier et font de la qualité. Mettons que Journal du net ait un peu trop gonflé les chiffres et qu’il n’y aurait que 10 000 000 de blogs en France. 1000 sur 10 000 000 c’est 0,01%. Elitiste vous avez dit ?

Le marché des blogueurs « pro » cela concernerait 0,01% des blogs en France. A l’opposé 99,99% n’en font pas partie. Relisez quelques lignes plus haut pour comprendre pourquoi.

(et même s’il se trompe sur son estimation et qu’il y en a 10 fois plus, soit 10 000 personnes en France qui vivent de leur blog… cela donne 0,1% de blogueurs pros/au nombre de blog. Donc 99,9% des blogueurs qui ne le sont pas.)

Il y au aussi un autre aspect qui a fait surface après l’échec monumental de la formation bloguer gagner. Les gens qui avaient payés 1000 euros se sont culpabilisés. Leur échec était, selon la majorité, de leur faute. Comme le dit Norman, FAUX !

C’est comme si ayant des compétences de menuisier, charpentier, électricien etc… après quelques jours passés dans ma belle maison, je vous disais

“Elle est belle et spacieuse hein ? Je t’assure que c’est facile et tu sais quoi ? Avec un peu de ciment et de volonté, dans quelques mois, tu feras pareil ! Quoi ? Tu ne sais pas démonter une ampoule ?

Ecoute, je te rassure, tu as juste à me donner 300 euros et à regarder les plans que je t’ai fait.  Tu bosses, allez, quoi, 1h par semaine et dans 3mois/1 an, tu auras ta belle maison ! Et dépêche toi, je n’ai que 100 plans de  disponible !”

Vous achetez le plan, la maison n’est évidemment jamais construite car c’est bien plus difficile que ce que j’ai bien voulu vous faire croire. On ne s’improvise pas architecte, maçon, électricien en quelques mois… mais, le pire, c’est que vous pensez que c’est vous le fautif car vous n’avez pas assez travaillé, car vous n’avez pas suivi les instructions. Merde, je n’ai pas suivi le module sur la résistance des matériaux et sur « comment installer ses canalisations sans faillir. En plus mes fondations ne sont pas solides car j’ai voulu aller trop vite. »

Vous voyez le schéma ? Bref, vive l’absurde. On a l’impression que c’est le syndrome de Stockholm. Les victimes trouvent des excuses à ceux qui les ont gentiment délivrés de quelques euros.

A l’école on ne vous dit pas, une fois le diplôme obtenu, que vous allez être riche et voyager à tout bout de champ, si ? (changez d’école alors) On vous dit (les profs réalistes le disent) que vous aurez peut-être du travail à la sortie, et encore, un stage… (conjoncture oblige) et qu’avec du copinage, de la chance, du travail dur, quelques crocs en jambe, un peu d’expatriation, vous allez peut-être finir en haut de l’échelle. (en écrasant vos copains de promo, probablement en divorçant et en passant à côté de votre vie familiale au passage). Bref, on revient au sujet.

2 – On ne vous dit pas que le marché des annonceurs (ceux qui ont des sous) devient de plus en plus restreint à mesure que la crise s’approfondit. De fait, avant de lâcher le moindre euros, vous allez devoir montrer patte blanche chers moutons. On exigera de vous un blog bien construit, bien positionné, bien écrit, bien promu avec, de préférence, des milliers de lecteurs par mois voir des dizaines de milliers… chose qui ne tombe pas du ciel (au contraire des promesses) et qui nécessite beaucoup de temps et d’investissement.

Vous pensez que l’argent tombe du ciel au premier qui achète son propre nom de domaine ? On ne s’improvise pas peintre en achetant un pinceau.

En bref, si vous souhaitez des infos pour monétiser votre blog, attendez un peu, je vais vous en fournir GRATUITEMENT dans des articles,  dans la newsletter ou en mail. Peut-être que cela en aidera certains mais au moins cela ne vous coûtera que l’effort que vous y investirez.  Que l’on ne dise pas que j’ai peur de la concurrence. Si la qualité est au rendez-vous, c’est les lecteurs qui sont gagnants et l’image des blogs en tant que média qui en profite. Si vous pensez que vous allez rouler sur l’or avec du contenu moyen, voir de basse qualité et ce, rapidement, vous allez vite déchanté. Dans tous les cas, si vous me suivez, si vous m’appréciez, quand quelqu’un vous demandera de sortir votre portefeuille pour une formation sur comment gagner de l’argent avec un blog (de voyage, de chaussure, de hi-tech…). FUYEZ !!!

Vous verrez peut-être des blogs que vous appréciez faire de l’affiliation pour ce genre de formation. C’est vrai, c’est si simple de récupérer un joli petit chèque en envoyant ses lecteurs crédules dans la maison en chocolat. Sincèrement, je ne pense pas que cela en vaille la peine.

Peut-être que certains m’attaqueront car je combats un peu l’omerta et l’hypocrisie qui règne dans les couloirs feutrés du monde du bloging. Sincèrement, je ne pense pas que ma « réputation » pâtisse sincèrement du fait que j’espère vous éviter de dépenser de l’argent pour rien.(et puis je me fous un peu de ma « réputation ») Vous gagnerez plus et perdrez moins de temps en cherchant des bons plans pour partir en voyage ou en suivant les blogs/sites qui annoncent des promos de billets d’avions ou de voyages. Encore mieux, vous pouvez échanger avec des voyageurs et lire la Bible du Grand Voyageur. Il y a plein de bons conseils pour économiser durant ses voyages ou gagner de l’argent en faisant des trucs utiles sur place. Donnez des cours de langue, devenir barman, traducteur nomade, le woofing…

JE LE DIS HAUT ET FORT : si, par le plus grand des hasards, il ressort que la formation de Ryan nous fait découvrir des bloggers talentueux, de qualité et qui financent leur voyage via leur blog, il va de soit que je serai parmi les premiers à lui présenter mes excuses à travers un article offrant la part belle aux nouveaux blogs à succès. Permettez-moi cependant d’en douter. Dans l’absolu, on pourra toujours dire que cette critique lui donnera envie de se surpasser afin de me prouver que j’ai tort… ce qui bénéficiera à ses clients. Je trouve cependant dommage qu’un blogger talentueux en soit réduit à cela pour faire de l’argent vite fait.