Repos dans les saunas finlandais

Les pays nordiques comme la Finlande ont quelque chose que je leur envie. La nature, avec d’innombrables lacs à l’eau si pure qu’il suffit, pour certains, de prendre sa cuillère de bois en kayak afin de boire à même la source, et les fameux saunas. Notons que la Finlande n’a pas la primauté des saunas, Cependant, la Finlande, pays comptant plus de 3,3 millions de saunas pour à peine 5,4 millions d’habitants devrait savoir y faire en la matière. Un peu comme nous et le fromage en somme… D’ailleurs, le mot sauna est un des rares mots finnois pleinement adopté par la langue française. Avant que l’Eglise française n’interdise la pratique (parce qu’elle n’aimait ni la promiscuité ni la nudité. Mais bon, la pédophilie, cela ne les a longtemps pas dérangé toutefois.  On peut donc se demander quelle est l’ordre de leur priorité #finAparté), on avait alors, au XIIIe siècle, nos « étuves » et nos bains communs hérités de la période romaine.

Rien de mieux qu’un sauna pour se relaxer, pour se détendre, pour échanger, parfois. Notre âme et notre coeur se vidant de leurs préoccupations en même temps que le corps se vide de ses impuretés. Mais le sauna a de cela de particulier qu’il permet de faire le vide. Je me doute que les femmes nous reprochent déjà trop souvent de ne penser à rien et qu’il est alors paradoxal, à leurs yeux, de prendre plaisir à faire le vide alors que nous y parvenons très bien devant un match de foot pour certains, les jeux vidéos pour d’autres ou encore après le sexe pour la plupart. D’où l’expression « être vidé » sans doute.

visit Finland source : visit Finland

Mais au delà des échanges qui peuvent être enrichissant, ma nature de voyage solitaire fait que le silence du sauna a pour moi une saveur toute particulière, Ce royaume impénétrable pour un smartphone où l’on mesure le temps qui passe au nombres de gouttes de sueurs qui tombent avec lourdeur sur le sol. Les corps presque nus, fragiles, souffrants, brûlants. Tous s’y retrouvent. Hommes et femmes. Jeunes et vieux. Toutes les couches sociales. Rien ne nous différencie si ce n’est notre résistance  la chaleur. Personne ne nous juge. Mince, gros, musclés, balafrés, tatoués, nous ne sommes plus que des corps moites qui transpirent ensemble en silence. Le sauna nous rappelle cette unité perdue dans nos contrées. Il aplanie les différences. Il se moque de nos origines. De nos croyances. Chaque expérience est une agréable parenthèse, comme un rayon de soleil percant la couche de grisaille de notre quotidien.

visit Finland sourcde : visit Finland

Et puis vient le moment de la délivrance. Lorsque le sang bouillonne, que la respiration se fait trop difficile. Alors on plonge dans le lac à la température parfois glacée, on hurle entre douleur et plaisir. Retrouvailles avec soi-même, avec son corps, comme ce fut la cas cet hiver à Helsinki et durant mon voyage d’été en Finlande. Je souhaitais vous partager la vidéo faite par un collègue russe lorsque nous plongions, lors de l’hiver finlandais, sous les flocons, pour la septième fois (record personnel) dans l’eau à quelques degrés et que nous nagions jusqu’à atteindre la calotte de glace. Malheureusement, il semble qu’il est retiré cette vidéo compromettant de youtube. Mais, je vous rassure, cet été, l’eau des lacs finlandais était bonne, entre 13 et 15 degrés. Le plus dur étant de passer les premiers instants de frisson et calmer les battements de son coeur. Pour cela, rien de plus important que de se calmer en faisant quelques grandes inspirations accompagnées de quelques brasses.

9 raisons pour lesquelles vous devriez vous mettre au sauna finlandais.

Le sauna n’aura plus de secret pour vous et vous verserez avec plaisir sur le savukiuas (le poêle), vous verserez avec délicatesse de l’eau qui produira de löyly (vapeur sèche).

  • L’hygiène : il reste un moyen radical d’éliminer poux, puces et autres morpions,. Bon évidemment, en Laponie, en hiver, il ne doit pas y en avoir beaucoup.
  • Calmer les nerfs. J’imagine que les couples de finlandais, au lieu de se jeter de la vaisselle doivent se dire « Bon chérie, on se fait un sauna tout nu ». J’ajouterai qu’il n’y a rien de mieux que de se flageller mutuellement avec des branches d’aulne pour apaiser la tension. Un proverbe finlandais ne dit-il pas par ailleurs « Saunassa sappi sammuu, Vihtoen viha viilenee. » Le sauna éteint l’amertume, la flagellation apaise la rancune. Et puis une fois les nerfs calmés… puisque l’on est nu est propre, ma foi, mous connaissez l’autre remède…
  • Chasser le stress par l’égalité d’humeur qui suit un sauna. Bon, moi, cela me marchait pas pas. Je n’étais pas d’humeur égale mais plutôt joyeuse (surtout après ma 4ème bière en fait)
  • Éliminer la fatigue. Sauf si vous faites trop d’aller retour dans l’eau du lac
  • Stimuler la circulation sanguine qui amène à une plus grande oxygénation du corps. (et une alcoolisation, du même coup)
  • Renforcer le système immunitaire contre les rhumes et les refroidissements.
  • Dégager les voies respiratoires par de profondes inhalations (favorisé par l’emploi d’huiles essentielles). En même temps, à 90 degrés, à force de grandes bouffées, il me semble que mes poumons brûlaient…
  • Accélérer la sudation et ainsi nettoyer et améliorer l’élasticité de la peau.
  • Assouplir les muscles et éliminer les tensions musculaires.

#insolite A noter que les finlandais ont, comme sport… le concours de saunas. Et le record actuel est de 15min dans un sauna à 120 degrés (je rappelle qu’un oeuf cuit en 5 min dans une eau qui bout à 100 degrés). Que l’on ne s’étonne pas qu’un proverbe finlandais annonce la couleur : « Sisulla saunaan. » (Allons) bravement au sauna.

3 Différents saunas finlandais

Le sauna fumé de Vierumäki.

source source

C’est celui que j’ai, pour ma part, le plus apprécié. A la fois pour le cadre et pour l’expérience. La particularité de ce sauna est que c’est un sauna à foyer fermé, la fumée reste à l’intérieur. C’est le même principe que l’on utilise pour la charcuterie traditionnelle fumée en somme. Pour ceux qui apprécient la viande et qui connaissent les saveurs délicates d’un bon fumage, transposez ce plaisir de dégustation dans un sauna et vous aurez une idée de l’expérience.

source source

L’intérieur est plein de suie (forcément, avec la fumée). On monte à l’étage en tenant dans une main un tabouret et dans l’autre une bière fraîche (ou un soda), guidé par la faible lueur des bougies. Lorsque le chaleur devient insupportable (et elle le fut, surtout lorsque notre collègue finlandais nous fit goûter, à Nicolas, du carnet nordique, et moi, un exemple de “vrai” sauna finlandais). Sur le coup, j’ai eu la sensation que mes ongles fondaient. Fort heureusement, â côté il y avait le lac Mustalampi  et ses eaux à 15° . Mon corps avait emmagasiné tant de chaleur que je pus rejoindre les berges opposés en un aller-retour et je n’avais toujours pas froid. La soirée se termina par un repas au restaurant Kalliokammi  qui jouxte le sauna. Le vin chilien (excellent) coulait à flot. La viande fondait en bouche… le tout dans une atmosphère caverneuse qui, à la lueur mouvante de nos bougies me rappelait le mariage pourpre dans Game of Thrones. Je l’avoue sans honte, ce fut l’une des meilleures soirées que j’ai passé cette année. Il en faut peu pour rendre un homme heureux. Un sauna, quelques bières, un lac et de la bonne ripaille…
>Le sauna fumé de Veromiaki

saut lac finlande

gif réalisé par notre collègue Romie du blog http://snoopsmaus.de/

La sauna classique (à bois)dans la villa de Kiuasniemi

source source

C’est un sauna traditionnel à bois avec la particularité d’offrir une vue remarquable sur le lac Päijänn qui faisait office, pour le coup, de rafraîchissement. L’annexe à la villa étant juste à côté, nous avons pu également en profiter aux premières heures du jour, tel des privilégiés. A noter également le jacuzzi juste à côté… mais je préférais pour ma part me ragaillardir avec quelques sauts depuis le ponton que passer mon temps dans le bain à bulle.
En se promenant le long du lac Päijänn on peut apercevoir d’autres saunas, ici caressés par la lumière chaude du matin.
>Le site de la villa de Kusaniemi

sauna finlandais barrique (1)

sauna finlandais barrique (2)

Le sauna électrique de l’hôtel Linna d’Hartola

sauna finlandais électrique Auteur: Anneli Holma

Malgré la boue aux vertus médicinales « Letho Pee » (provenant des marécages attenant. Je me suis d’ailleurs enfoncé dans la boue – par choix- lors d’une de ces randonnées en terre finlandaise) qui est, semble t-il, bonne pour les articulations et les muscles, c’est le sauna finlandais que j’ai le moins apprécié. Peut-être est-ce du à cette chaleur électrique ou le fait de devoir rester enduit de cette boue durant 20 min en ressemblant à un baton de chocolat géant sans que mon âme d’enfant puisse y trouver un réconfort en plongeant, comme pour les autres saunas, dans un lac. Non qu’il n’y est pas de lacs dans le coin (il y en avait un à 10 min à pied) mais bon, je me voyais mal courir encrouté de la sorte, dans la nuit, au risque d’attirer un ours. Imaginez qu’il me trouve à son gout… mais qui n’aurait pas envie de plonger nu (ou en maillot de bain) dans un tel décor…
>Le site de Lina Hartola

ponton sauna finlandais