Pour la première fois cet été, je suis allé me promener dans ce qui fut l’ancienne capitale polonaise et qui, quoique certains jaloux de Varsovie peuvent dire, est toujours le centre culturel et scientifique polonais (avec l’une des plus ancienne université d’Europe, Université Jagelonne, fondée juste après celle de Pragues.)

 

Je suis déjà allé à Varsovie que j’ai trouvé un peu insipide par comparaison.

Avec ses grattes ciels présents, naissants ou en construction, ses prix totalement fous et son arrogance -comme presque toute capitale au final- pouvait-il en être autrement ? On ne peut cependant pas trop lui en vouloir, détruite à 80 %, elle portera à jamais les stigmates de le guerre. Mais voilà, je préfère les vieilles pierres au béton, les ruelles étroites aux larges avenues toutes droits sorties d’une partie de sim city, l’ancienne capitale plus provinciale à sa sœur qui se pare de la robe occidentale un peu trop m’as tu vu -bien que certaines perles véritables y demeurent-.

 

Pour la petite histoire, Cracovie et ses trésors architecturaux (pas la population malheureusement) ont été préservés de la brutalité des canons car un officier russe n’a pas voulu suivre les ordres du psychopathe du Kremlin disant de pilonner la ville. Preuve de quoi, tous les russes ne sont pas mauvais et certains ont même du goût.

 

Comment venir à Cracovie. Tous les chemins y mènent ! (ou presque…)

En train.

D’une autre ville polonaise, vous aurez « la joie » de parcourir le trajet en train. Pour les nostalgiques, ce sera un plaisir… certes de courte durée car il faut tout de même se farcir les 4h30 de trains pour les 350 kms depuis Wroclaw par exemple.

Je vous conseille donc les trains Eurocity/Intercity première classe pour 35 euros. La souffrance aura le mérite de se faire dans une relative tranquillité. Dans les autres cas, au bout de 2h, sans courant, sans clim, parfois sans places assises et avec rarement des WC propres, au bout de quelques trajets, on regrette le confort des TGV, la promiscuité et cela peut rapidement devenir insupportable…

le site : http://rozklad-pkp.pl (je vous ai activé le mode anglais… il n’y a pas le français 😛 )

 

Par la route.

Les autoroutes sont à la mesure des promesses politiques. Nombreuses mais rarement suivies d’effets.

Bon, il y a tout de même l’A4 Zgorzelec – Krakow dans notre cas… mais il y a aussi le problème de la déformation des voies d’autoroutes car certaines ne sont pas aux normes européennes (enfin pas toutes). Résultats, le trafic incessant des poids lourds les creusent. C’est comme une piste de ski pour les connaisseurs du tire-fesse ! Les routes à trous font aussi « le charme »de la Pologne… une certaine nostalgie du chemin de terre peut-être ?

 

Si je suis aussi dur avec la Pologne c’est parce que le voisin Tchèque a fait beaucoup mieux, lui. Ici, ils préfèrent faire mal plusieurs fois et transformer une route neuve en sorte de circuit de crosse. C’est sympa 2 mins sauf quand votre voisin joue des autos-tamponneuses. (là c’est votre cœur qui fait des bons !) Et puis toutes ces couches de bitumes pour boucher les trous donne une sorte de mauvais remake d’un menu Big Mak sur goudron. Ça dégouline de partout et ce n’est pas bon pour la santé ! J’estime que depuis le temps (20 ans quand même) ils/on auraient pu faire mieux ! Non parce que c’est bien beau d’avoir des stades flambants neufs mais si on a pas l’infrastructure pour accueillir les gens et les y amener… Je suis vache mais la situation s’améliore… lentement mais c’est toujours cela ! Je reste cependant optimiste… mes enfants verront peut être les promesses d’aujourd’hui en construction pour leur retraite !

 

Je vous déconseille fortement les routes nationales qui sont vraiment dangereuses car le trafic est intense avec toujours autant de poids lourds. Les gens perdent patiente à cause des travaux et des ralentissements et par conséquent ils doublent parfois par la voie d’urgence.

 

Par les airs

De l’aéroport Charles de Gaulle pour les vols avec Air France ou de Paris-Bauvais, (voir de Bruxelles pour ceux du Nord) il vous en coutera de 30 euros avec une compagnie low cost à plus de 500 euros. Pour 2h20 de vol, à vous de faire le choix 😉 Définitivement le moyen le plus rapide et le plus sur selon moi !

 

Que voir à Cracovie à par les polonaises ?

Tout d’abord, il y a l’immanquable Rynek (centre ville) qui est le centre névralgique et le lieu de toutes les rencontres. Une des plus grandes places médiévales d’Europe !  De multiples cafés bordent la place et il faudra une grande soif et plusieurs jours pour toutes les tester l’été. Il y a toujours des touristes qui y butinent à toute heure. La place étant vaste, la plupart des gens se donnent rendez-vous devant la statue d’Adam Mickiewicz, un des plus grands poètes polonais.

Des calèches vous attendent pour vous emmener en balade autour de la ville, 25 euros pour que votre demoiselle se prenne pour une princesse… les contes de fées n’ont pas de prix, pour tout le reste… !

 

Visitez les souterrains de la ville et découvrez son histoire. Il y a un grand musée interactif sous la place centrale. Bon à savoir, il est gratuit tous les lundis mais il y aura du monde, je vous préviens 😉

 

Wieliczka. L’un des premiers ouvrages polonais et européens à entrer dans la liste du Patrimoine Mondiale de l’Unesco. La mine de sel qui a fait la fortune de la région et aussi en partie celle de la Pologne est définitivement un lieu à visiter pour admirer ses salles sculptées situées une centaine de mètre sous terre !

Article avec infos sur Wieliczka

 

Les jardins. Havre de fraicheur lors des jours torrides que nous avons passés à Cracovie, ils sont nombreux et vous permettront de respirer.

 

Le Théâtre Juliusz Słowacki. L’un des plus beaux de Pologne dont la division en trois parties sont inspires de l’Opéra Parisien.

Basilique Sainte-Marie de Cracovie. On peut monter en haut de la tour pour à peine 5zl et admirer la vue sur la place du marché et la Hall aux Draps… bâtiment central que vous ne pouvez pas manquer.

 

Kazimierz et l’heritage juif de Cracovie. Le quartier juif rendu célèbre par la liste de Schindler ne fait pas non de l’ombre à Cimetière Remuh et la Synanogue de la rue Sweroka du même nom. La légende veut que la foudre ait frappée le soldat allemand qui voulait dégrader

 

Le Wawel est la tombe des rois ainsi que du président Kaszkinski mort dans un tragique accident d’avion. Point de photos admises mais il vous restera vos yeux pour admirer l’Eglise qui se trouve au dessus du tombeau…

 

Zakopane. A 2h30 en bus de la ville, vous êtes dans la ville au pied des montagnes. Prendre deux petits jours pour y faire un détour est un petit investissement que je vous conseille. Pour ceux qui le souhaitent, quelques infos en plus sur Zakopane.

Si vous voulez vous faire plaisir à vos yeux, il y a d’autres photos sur le groupe facebook 😉 Pour d’autres infos concernant Cracovie, il y à ce site : http://www.cracovie.travel/