#Chine premiers jours – J’ai commencé la rédaction de cet article sur mes premières impressions sur la Chine dans le train de nuit entre Shenyang et Beijing. Il devait être alors autour de 3h du matin dans le wagon seconde classe. Les paysages brumeux défilaient derrière la vitre embuée, entrecoupés parfois de longues cheminées industrielles crachant leur venin et des ronflements sourds des passagers. Le sommeil ne venait pas et n’y voyez pas là l’inconfort des couchettes « hard bed », c’est juste que dans ce tadam tadam de métronome, mélodie hypnotisante, je réalisais subitement que j’étais vraiment dans l’Empire du Milieu…

Je me trouve actuellement dans l’un des Hutong de Pékin. Je suis fraîchement revenu d’une balade presque solitaire de quelques heures sur la Grande Muraille de Chine, rassasié de délicieuses nouilles dans un restaurant de l’une des petites ruelles quasiment anonyme dont l’adresse est notée en chinois quelque part dans mon carnet de voyage.

 

vol avion vers chine (2)

Être en Chine à en perdre sa langue

 

Je suis aphone. Au Japon, il y avait Magda qui pouvait déchiffrer les signes et articuler correctement des phrases simples et basiques mais néanmoins indispensables. Ici, je ne sais rien. Alors je souris, je gesticule, je dessine, je baragouine quelques sons. En un mot, je m’adapte. J’ai négligé la prononciation particulière des phrases de survie. Autant dire que je ne sais rien. Amusant quand on sait que j’ai rédigé un article contenant un petit lexique chinois sur que voir et visiter en chine.

 

shenyang (19)

Est-ce vraiment gênant d’avoir une connaissance nulle du chinois ?
Non, pour le moment, cela m’amuse la plupart du temps… je fais écrire en chinois les adresses de mes lieux d’hébergement et j’ai des phrases préparées que je montre au smartphone du type “Je veux réserver un billet seconde classe de… à… »  « Je souhaite me rendre à… » Puis je tends mon carnet sur lequel est noté l’adresse ainsi que le téléphone de mon auberge, le conducteur du taxi l’utilise si besoin.

shenyang (13)

Dans les points névralgiques de communications : gare, aéroport, métro ainsi que dans les points touristiques, il y a de l’anglais pour vous guider avec souvent un guichet dédié. On ne se retrouve donc pas jeter immédiatement dans le grand bain de l’inconnu. On attrape la bouée salvatrice de l’alphabet romain avec grand plaisir lorsque cela est possible. A ma grande surprise, il se trouvera toujours une âme généreuse pour vous venir en aide. La jeune génération parle anglais et souvent, ceux qui permettent de me retrouver, dans le dédale de ruelles et d’informations, parlent bien mieux la langue de Shakespeare que la plupart d’entre nous. (Oui, il faut vous mettre à l’anglais !)

 

shenyang (16)

Ce qui détonne et étonne en Chine

 

Les habitudes culturelles chinoises. Évidemment, les quelques rots dans les restaurants, les quelques crachats dans les rues et les quelques pets des passants qui vous dépassent en marchant dans les parcs surprennent un peu. Je n’irai pas jusqu’à dire que je trouve cela naturel ou agréable mais qui suis-je pour les juger ? On fait avec.

Mais n’imaginez que les rues sont un champ de mine de crachats. Dans le métro, les gens s’efforcent de cracher dans les poubelles ou dans les circuits d’égouts. En ce qui concerna le fait de se racler la gorge pour se libérer d’un poids encombrant, mon grande père le faisait déjà. Cela ne me choque donc pas. C’est peut être là l’un des héritages de sa déportation au Kazakhstan étant jeune.

La gentillesse des chinois. La seconde bonne surprise est la bienveillance naturelle des gens qui viennent me porter secours, en anglais la plupart du temps mais pas que. Il ne se passe pas 5min, la carte dépliée au milieu d’un trottoir, la mine perdue, que quelqu’un vient me demander si tout va bien.

L’honnête des chinois. Je n’ai pas eu à faire aux prix « touristes ». Je ne sais pas si cela existe ici ou alors ils m’ont évité jusque là. Etant observateur, je vois combien donnent les clients dans les marchés/restaurants/magasins et lorsque je me renseigne du prix avec les mains (apprenez les chiffres en chinois avec les mains, indispensable !) c’est exactement la même chose, pas 1 yen de différence. Une bouteille de coca sur la Muraille de Chine ? 10y. Pareil qu’au restaurant en bas, soit 1,2e. (et le Lonely Planet trouve cela exorbitant et nous exhorte à faire attention aux arnaques, lol) alors que c’est moins cher que dans le métro de Paris !

Un coca/snacks dans mon auberge, le prix courant dans la rue, soit entre 4 et 5Y. Pas de surplus. Un problème avec votre chambre ? Exemple : j’ai réservé un lit dans une chambre 4 lits mixte. Or c’était une chambre pour 4 et non individuelle. Je paye le prix de départ et je reçois une chambre individuelle… Je demande combien coûte le taxi de mon auberge à un point donné. On me donne une fourchette, je reste exactement dans la fourchette et je prends souvent le taxi vu les prix 🙂

La pollution en Chine. Non, je n’ai jamais imaginé que je pourrai regarder de mes yeux le soleil en plein jour tellement le brouillard de pollution jaunâtre est dense et forme une sorte de filtre optique obscurcissant. Beijing est absolument cauchemardesque à ce niveau. Une atmosphère irréelle où on a l’impression de se trouver sous une coupole jaunâtre irrespirable. Après une journée de marche, il n’est pas rare que ma tête tourne et que j’ai des envies de nausées. Je comprends pourquoi les expatriés souhaitent fuir Beijing. Invivable. Cela m’a clairement enlevé toute envie de m’attarder pour les visites…

shenyang (7)

La Chine est un jeu géant de construction lego

 

shenyang (8)

C’est une course contre la montre, le réveil d un géant assoupi durant des siècles. On croirait que les chinois sous sous le coup d’un ultimatum ! A peine débarqué dans la capitale du Liannin, à Shenyang (seulement 9ème agglomération du pays de par sa population) que  je découvre un paysage qui se transforme à un rythme impossible (insoutenable est le mot qui me pend aux lèvres). Les rues sont égorgées par les chantiers. Grue sur Grue. On a l’impression d’assister à la naissance d’un nouvel Manhattan tant les bâtiments rivalisent de hauteur et les boulevards de largeur. On peut voir les étages progresser de jour en jour ! Le quartier de la Défense peut aller se rhabiller. Comment imaginer que l’horizon inondé de barres verticales sans saveurs et sans goûts, pour la grande majorité, est resté plat durant des siècles… la magie de cet enchevêtrements de toits pointus et de vieilles tuiles aujourd’hui disparaît et cela continue à l’être puisque les Hutong (quartiers traditionnels de Beijing) déjà rasés à 60% sont continuellement toujours menacés par l’urbanisme effréné. (pensez-donc, 20 millions d’habitants ! A peine moins d’1/3 de la population française dans une ville !)

shenyang (12)

Qu’écrit-il au milieu des allées, emplissant les pavés de ses signes ? Est-ce un poème ? Son chagrin romancé qu’íl y déverse avec tant d’ardeur ?
Est-ce l’amertume ? La nostalgie de temps révolus ? Est-ce des pages du livre rouge qu’il copie ainsi ?
Je ne saurai vous le dire. Mais son dévouement à la tâche me fascine. Sa concentration est palpable. Il répète inlassablement sur des dizaines et des dizaines de mètres la même partition.
Il regarde sa feuille, il prend un air inspiré, il se baisse, il dessine une lettre et il passe au pavé suivant, ses admirateurs se déplaçant à son rythme. Le fait-il pour l’argent ? Je n’ai pas vu de coupole. Alors pourquoi s’échine t-il ainsi, dans l’écriture d un art éphémère

 

Discussion avec un jeune chinois

 

Nous abordons de multiples sujets sans tabous : essor de la Chine, inégalités sociales, la capacité de travail des chinois et leur résilence, l’excellence du niveau d’anglais comparé à nous français (à la culture de langue souvent monogame). On évoque son espoir du parti d’améliorer la situation de la communauté chinois, la place retrouvée de la Chine dans l’échiquier mondiale, la difficulté de trouver une femme (conséquence de la politique d’enfant unique, les enfants mâles ont été culturellement privilégiés, il y aurait 25 000 000 de célibataires chinois du fait de cette disproportion), son enfance et son regard sans équivoque sur les progrès encore à accomplir. (non ce n’est pas l’enfant de la photo, elle a été prise à la Cité Interdite 😉

cité interdite (5)

Chine : Grande muraille et Cité Interdite

 

Extraordinaire. Oui, malgré la foule à la cité Interdite et grâce à son absence lors de la balade sur la grande muraille de Chine (section Jin Sha ling , tour entre 280 et 380 Y, transport, repas, entrée (téléphérique non compris), voilà le mot qui décrit le mieux cette découverte. Et encore, j’ai vu et je ne verrai que si peu… un mois passent vite !

Néanmoins, je vous déconseille la période des fêtes chinoises pour votre périple… enfin, si vous tenez à votre santé.

cité interdite (7)

Je ne souhaite et je ne peux m’attarder plus. Je planifie mon voyage en Chine au jour le jour et j’ai encore pas mal de choses à organiser (tout le reste en fait. Oui, on peut partir en voyager et tout planifier à la dernière minute !). Je vous laisse en images prises au smartphone sous instagram, on aura encore l’occasion de parler de la Chine. Rassurez-vous, ce n’est que le début.

N’oubliez pas que vous pouvez me suivre sur instagram (photos que j’essaie de mettre à jour quand c’est possible) et sur Facebook.

Si vous souhaitez relire des articles des mes précédents voyage sur ce blog avec des photos instagram prises en live, il y a celui de mon voyage au Japon ou en Nouvelle-Zélande.

Pour lire l’article contenant toutes les photos et les impressions après un mois en Chine.


Pour préparer votre séjour en Chine


 

Premières photos en Chine.

 

cité interdite (11) cité interdite (10) cité interdite (9) cité interdite (8) cité interdite (7) cité interdite (2) cité interdite (3) cité interdite (4) cité interdite (5) cité interdite (6) cité interdite (1) chine, le mur (4) chine, le mur (3) chine, le mur (2) chine, le mur (1) cité interdite (12) IMG_20131004_210841 IMG_20131005_183903 IMG_20131005_184028 shenyang (1) shenyang (6) shenyang (5) shenyang (4) shenyang (3) shenyang (2) shenyang (7) shenyang (8) shenyang (9) shenyang (10) shenyang (11) shenyang (16) shenyang (15) shenyang (14) shenyang (13) shenyang (12) shenyang (17) shenyang (18) shenyang (19) vol avion vers chine (1) vol avion vers chine (2)