Plus de 50 photos et des conseils sur que visiter à Cracovie vous attendent dans cet article.

Cracovie est une ville  ayant une histoire millénaire,  reposant selon la légende sur un dragon mort, abritant la deuxième université la plus vieille d’Europe après celle de Prague, possédant l’une des plus grandes places médiévales d’Europe. Elle est, selon moi, l’antithèse de la capitale polonaise sans charme et sans âme, on a tourné la liste de Schindler dans Kazimierz, le quartier juif de la ville.

beau-batiment-cracovie

L’ancienne capitale de Pologne

l-homme-volant

L’été est là et histoire se répète. Cracovie me revoilà… mais la chanson sera plus courte cette fois. Etape numéro 1, obligée et toujours autant apprécié, de mon tour de Pologne. Me voici de nouveau dans l’ancienne capitale polonaise : Cravovie.

La rivalité entre Varsovie peut se comparer à la ferveur des rencontres sportives Paris – Marseille. Ici, néanmoins, c’est sur le terrain de l’histoire, de la culture et de l’architecture que se joue la véritable rencontre… match biaisé car on connait tous la gagnante. Enfin moi je la connais.

cracovie-vue-de-haut-2

Cracovie a été épargnée de la destruction de son patrimoine architectural. Si elle était reste la capitale, je pense qu’elle n’aurait pas eu cette chance symbolique d’être « secourue » par les russes.(ils auraient probablement attendue qu’elle soit rasée à 85% par les sections de destruction allemandes, comme la malheureuse Varsovie) Elle a donc conservé son âme que l’on retrouve dans ces ruelles slaves qui s’enroulent et s’enlassent alors que les gens, au bord du fleuve ou sur les bancs des parcs, s’y promène et s’y prélasse. D’ailleurs, son vieux centre est presque entièrement piéton, cela tombe bien, il y a fort à y voir !

cracovie-centre-ville-2

On peut difficilement omettre Paris lors d’une premiere visite de la France. De même, il serait -presque- un sacrilège de ne pas positionner Cracovie comme l’une des premieres villes polonaises à découvrir. Été comme hiver, son charme et son rayonnement n’ont pas de pareil et de Cracovie, qui est facilement accessible par avion, les nombreuses attractions autour ne manquent pas !

Cracovie et son vieux centre piéton

Pologne racovie (11)

En arrivant par le train ou le bus, une fois que vous êtes sortie du temple de la consommation moderne : la galerie marchande Krakowska, vous vous dirigerez naturellement vers la place centrale : Rynek, qui, avec ses 200m de côté, en fait l’une des plus grandes places médiévales d’Europe. Mais juste avant de flâner dans les ruelles en damier jouxtant l’Eglise Sainte Marie et la Hall aux draps (en polonais les Sukiennice) qui est le bâtiment centrale de la place… profitez-en pour vous asseoir quelques minutes pour souffler sur un des nombreux bancs des jardins entourant la vieille ville (Planty, signifiant, planté, ils symbolisent les murs). De toute façon, l’ancienne porte Florianska (témoin des anciens ramparts protégeant la ville) qui vous mènere a la place centrale et ne disparaîtra pas de sitôt 😉

Pologne racovie (12)

Vos pérégrinations à travers les petites rues, comme la rue Kanoniczna, vous mèneront par des palais, des hôtels particuliers, des Eglises (mention à l’Eglise romane de St André du XII), enfin, j’imagine que vos guides et autres applications smartphones vous guideront mieux que moi… enfin, à Cravovie, non tous les chemins mais presque, mène bien évidemment au château et à la cathédrale de Wavel qui se situe sur la colline du même nom.

dragon-cracovie

Actuel mausolée des rois et des personnages importants de Pologne(bien que personnellement j’émette une réserve sur ce dernier point, ceux qui suivent les actualités polonaises devineront aisément pourquoi…), ancienne lieu de couronnement et demeure des têtes couronnées jusqu’à la fin du XVIe siècle ou la capitale fut transportée à 300km de la, Varsovie, plus commode pour gouverner le royaume de Pologne qui comprenait aussi Vilnius en Estonie (ah non, ils n’avaient pas des vols low cost à ce moment là).

Pour les adeptes de la culture et surtout de la peinture, le Paysage au bon Samaritain de Rembrandt ainsi que la Dame à l’hermine de Léonard de Vinci vous attendent Musée des Princes Czartorysk.

procession-cracovie

On récapitule, à voir :

  • Place Centrale : Rynek en polonais, passage obligé et arrêt à une terrasse pour prendre un verre
  • La Halle aux draps, en polonais les Sukiennice, on peut aller visiter les souterrains en dessous
  • L’église Notre Dame Sainte Marie, en polonais Kosciol Mariacki, superbe vue sur la place en haut de la tour
  • Rue Kanonicza : une des plus anciennes rues de Cracovie
  • Musée des Princes Czartorysk  (19 rue Sw. Jana) : importante collection de peintures européennes du 16e au 19e s

Kazimierz, le quartier juif de Cracovie

Pologne racovie (42)

Enfin, une fois que vous aurez siroté un verre dans l’un des cafés de la grande place, manger dans un bar typique des vestiges de l’air communiste ou on sert de la nourriture traditionnelle polonaise (nourrissante voir légèrement bourrative, merci la patate, et pas chère…) : bar mleczny et acheté une peluche en forme de dragon au bambin… vous allez pouvoir flâner dans le vieux quartier juif. Et cela vous fera du bien car il est un peu moins bondé que le centre… la rue Jozefa marque la délimitation entre l’ancien quartier juif et les quartiers chrétiens.

Pologne racovie (39)

Et quand je dis vieux… on sent bien encore de nous jours qu’il a été abandonné pendant prés de 50 ans par les instances communistes. Le délabrement de certains bâtiments fait triste à voir et par moment, à les regarder, on se croirait à la fin de la guerre. Ne pensez pas croiser de nombreux juifs locaux, quoique j’ai croisé des touristes juifs… la communauté forte de 80 000 membres fut pratiquement totalement exterminée et il n’en reste qu’une centaine. De plus, le climat stalinien antisémite sur ces dernieres heures et la création d’Israël a donné de nombreuses raisons aux malheureux survivants de voir si l’herbe n’était pas plus verte ailleurs.

Pologne racovie (44)

De nos jours, Kazimierz c’est un peu le coin bohème/bobo?  de Cracovie… un petit marché se tient tous les dimanches sur plac Nowy et de nombreux clubs sympas s’y trouvent. Bien évidemment, je vous invite à parcourir les rues du quartier qui doivent en partie leur renaissance à notre cher  Steven Spielberg qui leur offra une présence indéniable dans le film « La liste de Schindler ». Mais si vous voulez decouvrir les vestiges du ghetto de Cracovie, il vous faudra aller dans le quartier de Podgorze ou un morceau du mur subsiste aux n° 25-29 de la rue Lwowska.

Anecdote : C’est en le faisant passer au dessus de ce mur que les parents du cinéaste Roman Polanski, agé alors de 6 ans, lui permirent d’échapper à une mort certaine.

Pologne racovie (8)

A voir dans le quartier :

  • La Haute Synagogue (Synagoga Wysoka), du15e s, aujourd’hui Musée historique des Juifs de Cracovie, est le plus ancien édifice juif de Pologne
  • la Synagogue Isaac (Synagoga Izaaka), du17e s, il y a des projections de films d’avant guerre
  • la Synagogue Kupa, en hébreux, le trésor de la communauté juive
  • Le cimetière Remu’h,  du  ou se trouve la tombe   rabbin Moïse Isserles, dit Remu’h, éminent philosophe et talmudiste

Anecdote : les nazis voulurent la sacrifier mais le premier ouvrier qui devait saccager la tombe tomba raide mort… un « miracle » qui dissuada les autres…

  • Le nouveau cimetière juif, délaissé, dans la végétation… un lien hors du temps
  • L’usine d’émail d’Oskar Schindler se trouve dans la rue Lipowa

usine Oscar Schindler

A savoir, grâce au  Festival de la culture juive,  créé Janusz Makuch, le quartier et son identité « réellement » juive renaît peu à peu. C’est l’un des plus grands festivals au monde… il se déroule de fin juin à début juillet et se termine  Le festival se termine par un concert dans la rue Szeroka.

Autour de Cracovie : mine de Sel, Auschwitz, Zakopane…

Auschwitz

entrée camp Auschwitz : source : http://www.trebolnegro.com/ (pinterest)

Que ce soit une visite pour le devoir de mémoire dans le tristement célèbre camp d’Auschwizt (mais si, souvenez-vous, la devise tristement célèbre des nazis, le travail rend libre « Arbeit macht frei », on l’avait volé en 2009 d’ailleurs),

ou à la mine de sel de Wieliczka inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco : une merveille… de sel. Avec des salles sculptées dans la roche de sel et une cathédrale toute en sel. Copernic y est allé faire un tour alors pourquoi pas vous… et ne me sortez pas l’argument du « c’est trop touristique » Le Taj Mahal en l Inde l’est aussi, et alors, cela le rend moins beau ?

A 2h30 en bus au sud de Cracovie, il y a évidemment les montagnes et la Chamonix polonaise : Zakopane

Liens et infos utiles sur Cracovie

  • Se rendre a Cracovie
  • Manger et boire à Cracovie : restaurant Chata et au restaurant Starka