Désir de parcourir la Nouvelle-Zélande à travers un road trip en van

Au delà des songes et des murmures que m’apportent ces pas dans ton beau pays, j’aimerai, un jour, y croiser de nouveau le regard de mes jeunes années, dans les lieux mêmes qui, par leur beauté brute, ont suspendu les battements de mon cœur.
A l’aube de mes 18 ans, alors que je taisais pour une dernière fois, les appels pressants aux portes du monde adulte, le temps d’un millier de pages ; savourant, envoûté, les restes de mon enfance en pyjama, je ne pouvais deviner qu’adviendra le temps d’y écrire les miennes.

Le monde adulte offre une unique consolation à notre innocence qui meurt étouffée sous la paperasse administrative. Elle se traduit en un seul mot : l’aventure. Le frisson de dire, l’espace de quelques semaines ou quelques mois, adieu à ces mots dénués de toute pudeur. Contraventions, obligations, dépression, engeance terrible d’une administration sans visage.

Alors, puisque l’occasion m’était donné de m’enivrer de tes paysages, je t’ai rejoint, Nouvelle-Zélande. Chaque voyageur a un pays déclic. Une envie irrépressible de poursuivre cette drogue dure que l’on nomme : voyage. Ou est-ce peut-être moi seulement. Je n’ai pas fait la Nouvelle-Zélande ; c’est la Nouvelle-Zélande m’a grandement façonné. Depuis, je soigne cette addiction au quotidien.

Mon prochain rêve : partir à 2 ou à 3 en road trip en Nouvelle-Zélande

A mes débuts, je souhaitais tout voir. Tout. Maintenant. Tout de suite. Sans modération, sans retour, comme une consommation en papier mouchoir. Un boulimique de l’expérience. Mais le voyage nous rend rapidement nostalgique. Ce que l’on vit seul, on a parfois envie de revenir pour le partager à deux. Ou pour le transmettre à notre mini-moi, tel un passage de témoin. Notre manière de voyager change. Tout comme l’Islande que nous avions parcouru en stop et que nous avons retrouvé récemment pour un -trop court- road trip. Je souhaite revenir en Nouvelle-Zélande avec un van. Prendre mon temps. Cliché ? Peut-être. Et alors ? On a de compte à rendre à personne.

Ma première fois en Nouvelle-Zélande, j’ai voyagé en bus, en bateau, en stop, dans un van avec un couple de français croisé sur la route. Les hasards heureux des rencontres. Eux avec leur petite maison à l’arrière du véhicule, moi dans mon sac à dos. Je les enviais un peu de cette liberté de pouvoir s’arrêter, prendre son temps, prendre le temps. Un trajet malléable, au gré des envies.

Pour mon road trip…

J’irai retrouver le Cap Reinga, le plus au nord de Nouvelle-Zélande avec, je l’espère, une meilleure météo.

Nouvelle Zelande (2)

J’irai nager avec les dauphins de Paiha s’il veulent bien de moi.

Nouvelle Zelande (3)

J’irai de nouveau boire une bière à Hobbiton : le village des hobbits

Nouvelle Zelande (1)

J’irai parcourir les beaux treks de Nouvelle-Zélande.

nouvelle-zelande-tongario-trek-20

J’irai de nouveau me méditer sur les berges du lac Tekapo

nouvelle-zélande-Tekapo-8

J’irai de nouveau à la caverne aux vers luisants de Waitamo

Nouvelle Zelande (6)

J’irai au parc de Mount Cook, pour atteindre le sommet

Nouvelle Zelande (4)

J’irai de nouveau à Queenstown, manger un de plus grands burgers du coin


 Livres et cartes utiles

Infos utiles pour votre séjour en Nouvelle-Zélande:

Transport