Je ne m’imaginais pas aller au Japon et ne pas grimper au sommet du Mont Fuji. Cela sonnerait comme aller à Paris en évitant des yeux la tour Eiffel. De fait, je suis bien monté jusqu’au sommet. Rien n’est difficile, tout est dans le mental. Ayant croisé des personnages âgées ainsi que des enfants au retour, pour y parvenir, allez-y simplement mais sûrement.

 

 Galerie photo, liens et infos utiles à la fin de l’article

Japon mont Fuji (5)

Se préparer à grimper le Fujisan

 

Il est intéressant de lire des avis opposés. Il y a les inconditionnels de la “touriste débile attitude” sur le ton de “c’est qu’une attraction à touristes, allez-y en tongs et t-shirt ça suffit amplement” et eux qui sont aussi prévoyant qu’un japonais se préparant pour une épopée digne de l’Everest. Je pense qu’il faut se caler entre les deux.

Le mont Fuji reste un volcan dont l’altitude est de 3776 mètres et ceux qui connaissent les montagnes savent qu’il ne faut pas sous-estimer les caprices de la météo et du vent (que nous avons par ailleurs expérimenté). De fait, mieux vaut être prêt que pas assez. Point besoin cependant de se préparer pour un trek de plusieurs jours.

Pour lire la suite de l’article sur le blog outdoor 1001-pas.fr