Aujourd’hui, cher lecteur, c’est mon anniversaire. J’ai 28 ans. Toujours autant de voyages en tête, toujours autant de projets d’aventures en plan.

Aujourd’hui, cher lecteur, je vais répondre à certaines de tes questions, que certains ont posé, sur la présence de cet étrange bouton.

En fait, tout est parti d’un échange par mail avec quelques-un d’entre vous et cet échange s’est poursuivi sur les routes de Chine lors d’une longue conversation avec un inconnu…


Aidez-moi à atteindre la lune.



 

Comment pourrai-je t’aider, Piotr, dans tes projets d’aventures ?

 

Depuis que j’ai lancé l’idée de grimper les 7 sommets, certains d’entre vous m’ont demandé comment je comptais m’y prendre pratiquement et, surtout, financièrement… c’est vrai que sur le coup je n’y ai pas pensé. Je suis plutôt du genre à foncer tête baissée en écoutant mon coeur et à penser à la logistique ensuite. Mais force est de constater que, comme vous, je ne suis pas né avec une cuillère en argent dans la bouche.

J’avais envisagé le fait de me faire sponsoriser par des marques mais étant un inconnu dans le monde de l’alpinisme et des trekks, cela n’est pas si simple (comme me l’a fait à juste titre un lecteur travaillant dans le domaine de l’outdoor). Dans la conversation par mail que j’entretiens avec certains d’entre vous est alors venu une proposition à laquelle je ne m’attendais pas

« comment pourrais-je t’aider concrètement dans tes projets ? » 

Au départ, je n’étais pas du tout réceptif à l’idée de recevoir des dons de mes lecteurs. Pourquoi moi plus qu’un autre ? Est-ce moral ? Est-ce mal ? Ne devrait-on pas plutôt donner cet argent à une association humanitaire au lieu de le donner à un voyageur ayant des projets de voyage un peu fou en tête ? Je ne le mérite pas, je ne devrai même pas y songer… plein de gens n’ont pas les moyens de partir en vacances et moi, je vais leur demander de financer mes excursions au bout du monde ? Oui mais puisque certains me le proposent… L’idée à trotter dans ma tête durant des mois…

Lors de mon voyage en Chine, durant les très très longues heures de temps libre dans le train, j’ai fait part des mes doutes à un jeune voyageur qui rendait visite à sa mère dans le Sichuan. On a échangé en anglais. Il avait un regard complètement différent du mien sur ce problème. S’en est suivi un étrange dialogue avec un inconnu:

– Tu as donc des grands projets de voyages ?

– Oui.

– Et ils sont coûteux ?

– Oui.

– Et si j’ai bien compris, Piotr, tu as un site. Des lecteurs qui te suivent et qui t’ont proposé de t’aider pour réaliser tes rêves ?

– Oui.

– Quel est le problème alors ?

– Bah je ne trouve pas cela juste. Pourquoi moi ? Pourquoi m’aider moi… on devrait aider à financer et combattre plein de problèmes plus urgents. Mes envies de voyage ne sont pas une priorité… C’est un peu immoral dans un sens.

– Mmmh. Je vois. Piotr, as-tu des amis ?

– Oui.

– Est-ce qu’un jour, un de tes amis t’as demandé un peu d’argent pour aller au ciné, ou manger une glace, ou pour un restaurant ?

– Oui.

– Et cet argent, tu lui as donné naturellement. 

– Oui, bien sûr, c’est mon ami.

– Était-ce vital pour ton ami d’aller au ciné, manger une glace ou aller au restaurant ?

– Non… mais…

– Et as-tu toujours chercher à récupérer cet argent que tu as donné à ton ami pour qu’il se fasse plaisir ?

– Non, pas toujours. C’était de petites sommes… parfois je laissais passer ou cet ami me rendait un service plus tard…

– Donc bien qu’ils en aient moins besoin que certaines personnes ou certaines causes plus morales, plus justes, tu as parfois donner de l’argent à certains de tes amis, sans chercher à le récupérer afin qu’ils se fassent plaisir ?

– Oui. 

– Et tu étais content de leur faire plaisir exact ? Tu ne sentais pas coupable de n’avoir pas utiliser cet argent à meilleur escient ?

– heu oui… c’est vrai que je n’ai jamais regardé les choses sous cet angle.

– Piotr. Pour certains de tes lecteurs, c’est pareil. Tu es une sorte d’ami virtuel je crois. Vous échangez, tu leur fournis des infos utiles pour préparer leur voyages, tu partages tes aventures, tu leur rends des services, ils sont en quelque sorte liés à toi. Ils ne sont pas obligés, rien ne les force de rester, de revenir… et certains se sentent lier avec une telle force que, bien que vous ne vous êtes peut-être jamais vu, jamais rencontrés, ils veulent t’aider. Ils veulent te tendre la main. Refuserais-tu l’aide d’un ami Piotr ?

– Non…

– Alors pourquoi refuser l’aide de tes lecteurs ? C’est leur choix. S’ils te font l’honneur de vouloir t’aider, c’est parce qu’ils pensent que tu es digne de leur aide. Tu es en quelque sorte leur ami aventurier. Ils pensent sans doute que tes rêves d’aventures sont dignes d’êtres réalisés. Pour eux, c’est peut-être un sacrifice… un petit sacrifice. Mais ils veulent partager tes rêves car tes rêves Piotr, sont un peu les leurs. Tu sais, c’est un peu comme pour nous avec nos parents. Nous, les enfants uniques de nos parents, nous sommes le réceptacle de leurs rêves. Ils font des sacrifices pour nous, pour que notre vie soit meilleure. Nous rendre heureux les rend heureux. 

– …

– Lorsque quelqu’un veut t’aider. Lorsque quelqu’un porte en lui la volonté de le faire, accepte-le tout simplement. Ne rejette pas la main tendue. Rends hommage à ce don. Les gens donnent pour de multiples choses qui peuvent nous paraître futiles et inutiles. Les gens donnent pour des filles se trémoussant lors d’un enterrement de vie de garçon, pour un parti politique corrompu, pour s’acheter un énorme écran plasma. Toi, tu fais suffisamment rêver certains de tes lecteurs pour qu’ils t’aident à réaliser tes rêves. C’est un don… il faut un certain talent pour faire rêver les gens…

– C’est vrai… mmmh…

– Je vois que tu n’es pas totalement convaincu Piotr. 

– En fait… je comprends très bien ton approche… être digne du don mais… 

– …mais tu aimerais faire quelque chose en retour…

– oui, exactement…

– Si tu veux que ce don soit plus « juste », plus moral à tes yeux, tu peux toujours donner à ton tour un pourcentage de ce que tu reçois à une oeuvre caritative… tu peux soutenir et t’engager pour une cause… cela rendra ton projet plus humain.

– C’est vrai…

– Et si cela ne te suffit pas, tu peux également offrir quelque chose à ces lecteurs peu ordinaires… je ne sais pas… leur offrir quelque chose qui symbolise la réalisation de tes rêves, et donc des leurs… cela peut être… un petit geste… comme une dédicace sur ton libre racontant ton exploit des 7 sommets…

– Oui mais je ne les ai pas atteint…

– Justement, ces dons sont un pari sur le futur. Ils sont un pari sur toi. Tu dois les accepter et t’en montrer digne. Là est ta responsabilité. Et, crois-moi, pour porter le rêve de mes parents, cela n’est pas facile tous les jours mais cela te pousser à te surpasser… car les autres crois en toi.

Pour ce qui est de tes lecteurs, tu peux planter un drapeau avec tous les noms des personnes qui t’ont aidé, leur dédier un roman photo… leur offrir des infos exclusives sur ton site. Sois imaginatif. Je suis sur que tu trouveras Piotr.

– C’est vrai, je prends note. Merci pour ces nombreuses idées… je crois que j’ai l’esprit plus clair.

 

C’était la mi-octobre. Il m’a fallu quelques mois encore pour me décider à écrire cet article mais Sen fut très convainquant, vous ne trouvez pas (bon, il est étudiant en psychologie…). Au retour de l’ascension du Kilimandjaro je reçois un message de félicitation.

« Bravo Piotr pour cette ascension. Encore 6 et pas des moindres ! J’ai envie de t’aider, un petit coup de pouce quoi, 50 euros, c’est toujours cela. Un chèque, cela te va ? »

Bon, pour des raisons pratiques, j’ai refusé. Je ne suis pas tout le temps chez moi, je déménage plus souvent que la moyenne donc cela serait bête qu’à l’avenir, je ne puisse remercier certains d’entre vous parce que la poste polonaise a égaré certains de vos courriers. C’est pour cela que j’ai trouvé une solution.

 

Si je te donne un pti quelque chose Piotr, je reçois quoi ?

 

Tout d’abord, toute ma gratitude pour commencer 🙂 Ensuite, après avoir discuté avec Sen, j’ai repris certaines de ces suggestions (les idées sont sympas donc je ne vais pas cracher dessus)

  •  Je vous offrirai gratuitement un exemplaire du livre qui racontera mes ascensions des 7 sommets. Que j’espère sortir un jour hein, je ne compte pas mourir en route ! Alors je ne sais pas quelle forme cela prendra. Un récit pure, un roman photo numérique, une compilation vidéo des 7 sommets… (oui, j’ai des séquences vidéos du Kilimandjaro 😉
  • J’ai bien aimé l’idée du drapeau planté sur les 6 prochains sommets avec vos noms dessus (avec votre consentement). Une jolie photo que je partagerai sur ma page facebook  et mes réseaux. Je pourrai vous taguer dessus sur Facebook pour vous remercier (si vous l’autorisez hein, évidemment)
  • J’ai pensé aussi à des bons plans de promos en exclusivité avec des partenaires… ainsi, vous compenserez les quelques euros de don ici avec des offres pour économiser sur vos voyages. Je ne sais pas encore comment concrètement cela va s’organiser mais je pense que je vais passer par la newsletter. Enfin, je vous redirai cela quand j’aurai quelque chose de plus concret

 

unicefHistoire de m’engager sur ce plan humanitaire, car cela me tient aussi à cœur,  j’ai décidé de donner 15% de vos dons reçus à Unicef à la fin de l’année. (je pense changer d’association chaque année)

Ainsi, en m’aidant vous soutenez non seulement des projets d’aventures mais vous aidez aussi des enfants dans le besoin. D’une pierre deux coups. Des idées pour remercier ceux d’entre vous qui auront envie de me voir poursuivre l’aventure viendront se greffer à cet article.

Voilà, alors pour les dons, concrètement, vous pouvez cliquer sur le menu déroulant et choisir celui que vous estimez le plus adapté.

Cela peut aller d’un petit euro par mois, pour le geste, à 5, 25, 100 ou même 1000 euros / mois (si vous êtes un roi du pétrole, pourquoi pas 🙂 Si vous avez des questions, des idées, des remarques, n’hésitez pas à les poser en commentaires, par mail, etc… Ah et si vous êtes curieux de tous mes projets d’aventures sur le long terme, j’ai fait une belle liste ici. Vous pouvez y jeter un œil, je pense que vous serez surpris… je n’ai pas que les 7 sommets en vue 🙂 Voilà, je pars d’ici quelques jours pour l’Inde et le trekk du Chadar. Je croise les doigts pour que cela se concrétise ! Si le projet vous intéresse ou peut intéresser quelqu’un n’hésitez pas à partager l’article.

Mes projets d’aventures.

 


Aidez-moi à atteindre la lune.



 

P.s : je remercie plus particulièrement Stéphane, Aurélie, Ahmed, Aline, Samuel, Aurore, Vincent, Laura, Brice, filou450… et tous ceux que j’ai oublié et que je n’ai pas mentionné mais à qui je pense fort pour les échanges privés et pour vos dons avant même la publication de cet article. C’est grâce à vous que je continue et aussi, bien évidemment grâce à vous, lecteurs silencieux 😉 Cette aventure qui est la mienne depuis trois ans, c’est aussi un peu la vôtre. Plus de 600 000 d’entre vous sont allés sur le site (607 458 visiteurs uniques exactement) en 2013, cela me touche énormément. C’est vraiment un beau cadeau que vous m’avez offert.