Ceci est un article invité de TrendyMood partie au Sri Lanka

En quelques années le Sri Lanka est devenu une destination très à la mode, et on comprend facilement pourquoi ! On peut y partir toute l’année, c’est un pays extrêmement dépaysant, abordable, réunissant à la fois la culture, la nature, l’océan… Après une longue guerre civile et le tsunami, le pays se reconstruit petit à petit et accueille aujourd’hui les touristes, dans de très bonnes conditions.

15 jours au Sri Lanka : itinéraire et conseils

J’ai choisi le Sri Lanka pour ses excellentes conditions de surf. Car que vous soyez débutants ou confirmés, vous trouverez des spots variés et bien sûr magnifiques. On trouve des planches à louer un peu partout et c’est très agréable de se poser quelques jours au même endroit… Mais pour Bien Voyager, je reviens particulièrement sur les grands incontournables du Sri Lanka et je vous propose un itinéraire possible pour profiter un peu des vacances et visiter le Sud du pays pendant 15 jours.

Quand partir au Sri Lanka ?

Le pays est idéal pour des vacances… toute l’année ! Le climat est plutôt équatorial avec deux périodes de mousson. De mai à fin août, la mousson se trouve sur la partie Sud et Sud Ouest de l’île. Pendant cette période, il est tout à fait possible de se rendre dans cette partie du Sri Lanka, les pluies étant fortes mais courtes. En revanche les courants marins sont très forts et dangereux.
De Septembre à Avril, la mousson est dans le Nord et le Nord Est. Si vous avez envie de soleil en plein hiver, c’est la destination idéale ! Il fait juste un tout petit peu plus frais dans les montagnes du centre.
J’ai passé quinze jours dans le pays et j’ai eu le temps de bien me reposer, surfer et visiter quelques incontournables. Les distances étant assez longues, il est préférable de prévoir suffisamment de temps sur place.

Conseils aux voyageurs pour le Sri Lanka

Même si le pays est très touristique, on peut être un peu déboussolé par moment, notamment par la non capacité des Singhalais à dire “non” ! Cela peut s’avérer problématique par moment, il faut donc en avoir conscience : les Singhalais ne disent jamais “non”.
Vous pouvez marchander en vous renseignant un peu auprès des autres touristes ou de votre hôte sur les prix. Il faut savoir qu’un touriste paiera toujours un peu plus cher un trajet en tuk-tuk par exemple. Mais de manière générale, ce n’est pas un pays où les touristes se font arnaquer !
Côté paperasse, vous aurez besoin d’un VISA que je vous recommande fortement d’acheter sur Internet avant, le prix double sur place. Il vous faudra aussi vérifier que vos vaccins sont à jour (peut-être en faire certains) et selon la période, prendre un traitement contre le paludisme ou en tout cas se protéger fortement contre les moustiques.
→ Pour plus d’infos, RDV sur le site de l’Institut Pasteur.
Enfin, sur place, ne buvez jamais l’eau du robinet. Pensez à prendre une petite trousse de secours, avec notamment du Spasfon et du Smecta. Désolée pour le côté non glamour mais entre les délicieux fruits à foison et la nourriture très épicée, votre estomac peut en prendre un coup !

Où dormir au Sri Lanka ?

Il y en a pour tous les budgets, l’offre est très grande et vous pourrez trouver des logements vraiment très convenables à peu près partout. Le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est d’arriver tôt sur place. Vous aurez beau réserver à l’avance, si quelqu’un se présente avant vous, on lui donnera votre chambre !
Demandez toujours à ce qu’on vous montre la chambre avant d’accepter, assurez-vous qu’il y ait notamment une moustiquaire.

Tips : ramenez quelques pinces à linge dans votre sac. Elles vous permettront de bien fermer la moustiquaire pendant la nuit.

Taxi, bus, train… quels moyens de transport emprunter au Sri Lanka ?

Selon votre budget et votre goût de l’aventure, vous avez plusieurs possibilités. Pour les longues distances, je recommande le train, ce n’est pas cher, et c’est une vraie aventure. On traverse des paysages magnifiques. Il faut avoir en tête que ce sera assez long et parfois les conditions sont un peu difficiles : on peut se retrouver très nombreux serrés dans des petits espaces avec beaucoup de vie et de nourriture diverses et variées ! Mais ça vaut vraiment le détour !
Vous pouvez aussi choisir de louer un chauffeur si vous êtes pressés, en vous entendant bien sur la somme à payer avant. C’est parfois indispensable sur certaines distances et ça n’est pas trop onéreux.
Pour les courtes distances, vous pourrez voyager en bus. Je déconseille fortement les trajets longs en bus, il y a énormément d’accidents. Il faut savoir que les chauffeurs sont payés au nombre de trajets qu’ils effectuent. Ils ont donc une grande tendance à rouler le plus vite possible (et ils ne s’arrêtent quasiment pas, on monte en courant) ! Cela dit, c’est une expérience à tenter, l’ambiance à bord à base de musique pop Singhalaise, rideaux et néons est vraiment marrante. Et vous ne verrez pas beaucoup de touristes à bord.
Enfin, pour vous déplacer d’une plage à l’autre par exemple, ou dans les villages, prenez les tuk-tuk et négocier le prix du trajet toujours avant de partir.
Je déconseille très fortement la location d’une voiture. La conduite est vraiment très particulière et seuls des habitués pourront survivre ! Et je crois qu’il y a plein de petites embrouilles avec les assurances…

Itinéraire possible pour 15 jours au Sri Lanka

Je vous propose un itinéraire “idéal” pour visiter le Sud du Sri Lanka, en profitant aussi un peu de la vie locale. Je ne sais pas quel type de voyageur vous êtes… mais moi, je sais que quand je vais quelque part, je ne pourrais pas tout voir, et je n’y tiens pas forcément. Bien sûr il y a des incontournables, mais si j’aime particulièrement un lieu, j’aime m’y attarder. Sans oublier que les voyages sont le meilleur moyen de se ressourcer, de recharger ses batteries en terme d’énergie, de créativité, de moral ! Donc ça fait du bien de ne pas visiter un pays au pas de course, en “consommant” le voyage, mais de se laisser un peu porter, de se la couler douce quoi !

Jour 1 : Se mettre à l’heure Singhalaise à Colombo

Ça y est, vous avez passé la sécurité, votre VISA est signé, vous venez d’arriver au Sri Lanka, l’aéroport fourmille de monde… Commencez par retirer de l’argent au distributeur puis adressez-vous sur votre droite, juste avant la sortie. Vous pourrez à cet endroit commander une voiture “officielle” pour vous rendre à votre hôtel. C’est un moyen doux de se mettre dans le bain et l’aéroport est assez loin du centre. Personnellement, j’adore ces moments, où se mêlent un peu de stress et l’excitation de découvrir un nouveau pays, de me confronter à toutes les odeurs, les bruits, les visages, les animaux…
Colombo est une ville plutôt petite. Le fort et la partie ancienne sont intéressantes à visiter mais vous pouvez ensuite vous échappez et filez au coeur des montagnes.

Jours 2 et 3 : Se ressourcer à Kandy

Prévoyez un trajet assez long jusqu’à Kandy (un peu plus de 3h en voiture). C’est l’ancienne capitale des rois Singhalais, et la ville historique de la culture et de la spiritualité. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, perchée au milieu des montagnes, la ville offre de nombreuses randonnées, des visites de palais, de temples, etc. Vous pourrez y découvrir la Dent Sacrée, relique de Bouddha, dans le Temple de la Dent Sacrée.

Jour 4 : Grimper Adam’s Peak

Pour compléter ce petit périple spirituel, l’une des attractions quasiment incontournable du Sri Lanka est l’ascension d’Adam’s Peak. C’est l’un des plus hauts sommets du pays (2243m) et c’est un haut lieu de culte des religions bouddhiste, hindouiste et musulmane. On découvre au sommet une grotte abritant l’empreinte, de Shiva, Bouddha ou Adam selon les légendes… Le lever du soleil depuis le haut du Pic d’Adam est une expérience assez incroyable et la montée grâce aux marches (environ 5000) est plutôt accessible à tous. Il faut compter entre 2h30 et 4h selon votre forme et le monde qu’il y a.
Il y a un village au pied de la montagne pour accueillir tous les pèlerins où vous trouverez une grande quantité d’hôtels et d’auberges. Pensez à réserver à l’avance et à appeler régulièrement pour confirmer votre réservation. Vous pouvez aussi loger à Hatton, petite ville plus authentique dans la vallée.

 

Jours 5 à 8 : Voyager en train entre Nuwera Eliya et Ella

 

Il est temps à présent de découvrir toute la magie du train singhalais ! Après votre périple, retournez à la gare d’Hatton et partez pour Ella en faisant une étape à Nuwera Eliya. Cette ville des montagnes du centre abrite l’un des plus beaux jardins botaniques de l’île. Vous verrez la végétation verdoyante changer petit à petit, vous traverserez des forêts luxuriantes, d’immenses plantations de thé en terrasses…
Ella est la ville où se croisent les bagpackers, l’ambiance est très particulière et j’ai adoré y séjourner quelques jours, retrouver certains visages connus plus tôt pendant le voyage. Là encore vous aurez le choix de plusieurs belles randonnées et notamment Little Adam’s Peak. La vue est superbe et c’est à la portée de tout le monde, même des enfants.

Tips : Visitez la Kinellan Tea Factory & Tea Centre, assez tôt le matin pour voir les arrivages de thé frais.

Jour 9 : Rencontre avec les éléphants à Uda Walawe

Avant de descendre sur la côte, faites un arrêt à Uda Walawe. Vous pourrez y séjourner dans un très beau lodge ou dans un bed and breakfast plus modeste. Il y en a plein aux alentours de l’entrée du parc. Je vous recommande de passer par vos hôtes pour organiser la visite du parc national.
L’entrée ne se fait qu’à bord d’un 4×4 spécial conduit par un chauffeur. Et les négociations peuvent être assez rudes, le ton peut vite monter. Il y a des rabateurs et des chauffeurs et ils ne veulent pas que plusieurs personnes de groupes différents montent ensemble dans le même voiture. C’est le seul moment où je me suis énervée de tout le séjour !
Ces petites contrariétés sont vite oubliées quand on pénètre dans l’immense parc national d’Uda Walawe. Totalement clos, il fait un peu plus de trente mille hectares et s’organise autour d’un immense réservoir d’eau. Les bêtes viennent s’y abreuver. On peut y voir des éléphants, des buffles, des oiseaux, des singes, et avec un peu de chance, des léopards ! C’est vraiment une expérience incroyable : par moment, on a l’impression d’être dans Jurassic Park !

Tips : Découvrez le parc d’Uda Walawe au lever du jour ou à la tombée de la nuit, il y a moins de monde et beaucoup plus d’animaux.

Jours 10 à 13 : Profiter de la vie à Matara

Pour prolonger les vacances et se reposer vraiment, rien ne vaut Matara. Vous pourrez y faire du snorkeling, voir des tortues, prendre des leçons de surf… La plage et celles des environs sont très belles, il y a de jolies balades à faire en se perdant dans les rues, quelques temples à visiter…
La ville est assez touristique, mais reste un vrai petit paradis, et là encore vous aurez un grand choix de logement en fonction de votre budget.

Jour 14 : Un peu d’histoire à Galle

Avant de repartir, prenez le bus de Matara pour Galle (prononcez “Gallé”). Malgré le tsunami qui a dévasté la ville, la partie fortifiée est toujours magnifique. On s’y promène à pied, dans de petites ruelles, entouré de grandes demeures coloniales de styles hollandais et portugais. Ici, tout est un peu plus cher mais c’est sublime et l’imagination travaille tout de suite… On se croirait transporté dans une autre époque, et la douceur de vie est assez reposante.
Si vous le pouvez, dormez au coeur de cette partie fortifiée, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.

Jour 15 : Retour à Colombo

Enfin, il est temps de rentrer ! Deux possibilités s’offrent à vous selon votre temps et votre budget : chauffeur ou train. La voie ferrée longe la côte jusqu’à Colombo vous permettant de rejoindre la capitale en quelques heures depuis Galle. Vous pourrez ensuite prendre un tuk-tuk jusqu’à l’aéroport histoire de vivre une dernière petite aventure cinghalaise !

Bon voyage !

Je n’ai plus qu’à vous souhaitez un très bon voyage et j’espère que ces conseils vous seront utiles pour préparer votre périple au Sri Lanka. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

Petites infos pour préparer son voyage au Sri Lanka :

  • VOYAGE : La période la plus propice pour visiter le Sri Lanka s’étend de janvier à mars (printemps- été si ce n’est que la partie nord)
  • TRANSPORT : Un vol dure environ 11 à 12h
  • SANTE : pas besoin de visa ou de vaccins
  • Vous pouvez organiser votre voyage sur mesure au Sri Lanka avec l’agence Comptoir des voyages

L’auteure de l’article : Noémie

si vous souhaitez continuer à me lire, retrouvez-moi sur mon blog Trendy Mood

Je tiens enfin à remercier Piotr, pour son accueil sur Bien Voyager et l’opportunité de vous faire découvrir un pays que j’ai beaucoup aimé et qui me laisse de merveilleux souvenirs.

 

Réseaux sociaux :