Le manteau blanc était comme un tapis de velours. J’avançais difficilement en sautillant comme un lapin. Je me suis positionné près d’un jeune épicéa aux fines branches ployant sous la neige, l’appareil à la main. J’attendais patiemment mon heure. Cela m’a rappelé ces moments de safari photo en Tanzanie, la chaleur en moins. La lumière était basse, orangée. Le ciel semblait être en feu. L’objet de toute mon attention était photographié sous toutes les coutures par une armée de paparazzi qui ne semblait pas vouloir m’offrir ma petite fenêtre de 10 petites secondes pour capturer l’instant magique.

10 petites secondes. Pas une de plus, voilà ce que je demandais. Tous s’étaient lassés après avoir mitraillé sans remords. Seul un obstiné s’acharnait à m’empêcher de réaliser mon souhait. Tous s’apprêtaient à partir, moi aussi, la carte mémoire vide de ce souvenir quand…

5 petites secondes…

Mes mains couraient sur la caméra. Cela ne durerait pas. Cela n’a pas duré. Le temps d’un souffle, c’était fini, c’était terminé.

J’ai, je crois, capturé l’une de mes plus belles photographies de voyage de ces dernières années. J’apprécie beaucoup la douceur de cette image et de celles qui ont suivi, j’espère que vous aussi !

 

De retour en Finlande

Quatrième reportage en Finlande. Troisième en hiver, en Laponie finlandaise. A force, on se sent un peu comme chez soi, dans son arrière pays. On retrouve ses marques. Quelques rides en plus, une nouvelle caméra à la main( Gh5 avec Sigma Art, un drone dans une autre, quelques années d’expériences qui se sont ajoutées au compteur. En somme, je dirai un nouveau regard. Chaque expérience diffère, on a, à chaque voyage, de nouvelles raisons de s’émerveiller. Ici une nouvelle adresse culinaire avec ce qui s’approche de l’Eden en bouche, de nouvelles rencontres enrichissantes avec des photographes et vidéastes passionnés, un lieu que l’on n’avait pas vu ou un autre que l’on redécouvre, sous une lumière différente, des fous rires après quelques verres de vins aux bains glacés après un sauna…

J’aurai aimé pouvoir partir avec Magda, l’emporter dans le blanc immaculé de la Laponie finlandaise. La faire s’émerveiller devant la neige tel un tapis de velours rougeoyant par les rayons rasant du soleil à cette latitude. Une autre fois je l’espère. Ce genre de paysage est définitivement à partager à deux…

 

Mes activités testées lors de mon séjour en Laponie finlandaise

Bain glacé, sauna et yoga matinal à Löyly

On rentre tout habillé dans l’eau avec une combinaison prévue pour. A part sur son visage, on ne sent absolument pas la morsure de l’eau. Beaucoup de finlandais ont ce genre de combinaison de survie avec eux.

Le yoga fut un moment de détente sportive où mon corps me rappela que je suis aussi souple et élastique qu’une bûche. Se reconnecter à soi-même, à l’instant présent, dans cette course frénétique de la visibilité dont je me prends parfois dans les tourbillons est quelque chose d’indispensable. La philosophie d’être « ici et là, en cet instant » semple dilater justement ces secondes qui nous fuient durant la journée.

Excellent dîner au restaurant Ultima

Probablement l’un des meilleurs sinon le meilleur repas de ma vie à ce jour… le chef avec qui j’ai pu échanger quelques mots alors qu’il était affairé en cuisine est également très abordable et affable. Un vrai plaisir de voir le talent et la passion créé des plats non seulement délicieux mais esthétiques. De plus, il s’efforce d’utiliser local, de saison, en faisant pousser ses propres légumes.

RESTAURANT ULTIMA

Eteläranta 16, 00130 Helsinki, Finland
ouverture 17:30 – 23:00
‎☎ : +358 300 472341
▶ leur site | ▶ leur menu

Conduite à White Hell et safari photo avec Nokian Tyres

Moi qui ne conduit jamais, j’avoue que conduire sur un circuit fermé enneigé et vraiment, vraiment fun… et puis parcourir les paysages finlandais à la recherche de rennes qui se baladent librement et que nous essayons de capture en photos me rappelle de bons souvenirs de Tanzanie (sauf que c’est moi le guide)

Balade avec les huskys et avec les rennes

Je ne compte plus les fois où j’ai fait du chiens de traineau (quasiment chaque hiver). Suis-je pour autant blasé ? Non, évidemment que non. Je ne suis plus aussi excité que lors de ma première fois mais cela m’amuse toujours autant !

Les paysages qui changent de couleurs…

Découverte de Suomenlinna

La balade en Ferry depuis Helsinki est glaçante, le froid sur l’île est comme plus intense mais cela vaut le coup et j’ai aimé les anecdotes historiques au Bastion Bistro qui est une ancienne caserne.

Initiation à la création de cocktails

je me souviens du martini cofee. C’est à se damner le palais… il y avait aussi d’autres cocktails mais entre ces derniers et les trop nombreux verres de vins, j’avoue que j’ai beaucoup ri, beaucoup bu et pas mal oublié.

Sauna extérieur et chant sami

Je ne vais pas vous partager le chant sami que j’ai écouté sur le moment car j’avais les yeux fermés la plupart du temps, me concentrant sur les émotions et l’intensité du chant… néanmoins je vais vous partager un yoik sami qui me fait monter les larmes à chaque fois que je l’entends. C’est un chant composé après la perte de l’ami de l’auteur… et si vous avec perdu un proche et que vous pensez à lui durant cette chanson je vous mets au défi de vous demander s’il y a quelqu’un qui coupe les oignons non loin.

 

Luge nocturne non loin de notre hôtel Star Arctic

Si vous pensiez que la luge n’est qu’un loisir pour enfant… bon par contre j’ai dévalé la piste sans essayer de prendre de photos, c’était suicidaire… pour me faire pardonner, j’ai quelques photos du lieu où j’ai séjourné.

Voici des photos prises à main levée avec mon appareil depuis le balcon de ma chambre (je n’avais pas eu le temps d’installer le trépied) lorsque des collègues m’ont réveillé de ma sieste en m’indiquant qu’il y avait des aurores boréales… bon c’est flou mais c’est pour vous dire qu’on les voit de la chambre… (si vous êtes curieux, l’article : comment capturer des aurores boréales)

Hôtel Arctique Aurora :

  • Réserver à l’Arctique Aurora à Saariselka ▶ LIEN

 

La raison de ma venue en Finlande : Nokian Tyres

J’ai été invité par la compagnie Nokian Tyres qui, tout en nous emmenant en Laponie et en nous faisant faire un tour à Helsinki, nous a fait découvrir ses gammes de pneus spécialement conçus pour les conditions difficiles.

J’ai pu les tester sur le circuit de Whitehell qui est un lac gelé et je me suis véritablement éclaté comme un gamin. (les italiens, eux, ont réussi l’exploit de foncer dans un tas de neige haha) Je ne suis absolument pas expert en pneus, en voiture, ni en conduite mais je crois que le message d’adhérence pour une conduite plus sûre est passé.

La hashtag associé à ce reportage fut #Abeautifulljourney : « un beau voyage »… et avec la lumière de Laponie, je n’ai pas été déçu…

En apprendre plus sur Nokian Tyres

Ma vidéo de mon séjour en Finlande

Vous pouvez également découvrir ma vidéo de 2min avec ma voix off de mon séjour en Laponie 😉


Si tu aimes cet article, n’hésites pas à le partager sur Pinterest


Ce reportage a été réalisé suite à une collaboration avec Nokian Tyres. Mon avis reste indépendant.