#POLOGNE Mon reportage en Silésie s’est effectué en parcourant 3 sentiers : le sentier culinaire silésien, le sentier des bâtiments historiques et celui, dont on va parler dans cet article, le sentier des nids d’aigle : Szlak Orlich Gniazd. Ce sentier vous mène de Czestochowa jusqu’en Cracovie.
Durant ces quelques jours de reportage, je n’ai pas eu la chance de réaliser le sentier dans son entièreté et nul doute que pour les amoureux de l’Histoire, de légendes médiévales et d’architecture, c’est un immanquable à faire en Pologne. Moi qui suis polonais de naissance avec la nationalité française, j’apprécie particulièrement de vous faire découvrir la richesse de la culture de mon pays d’origine. La possibilité de tisser un pont entre la France, mon pays d’adoption et de coeur et la Pologne, pays de naissance, de mon enfance et de celle, encore aujourd’hui, d’une grande partie de ma famille.

Sur le sentier des nids d’Aigle en Silésie.

Sur le sentier des nids d’aigle, en Silésie, beaucoup de magnifiques châteaux  ne sont malheureusement plus que des ruines éprouvées par les guerres de la Renaissance durant lesquelles l’artillerie fit tomber les unes après les autres, ces forteresses de pierre. Le découpage de la Pologne entre les 3 puissances d’alors, l’Allemagne, la Prusse et la Russie firent que les pillages, le temps et le désintérêt ainsi que la nonchalance et un certain laisser-aller communiste finirent souvent de mettre à mal le peu qui tenait encore parfois debout. Depuis, beaucoup est à faire. La situation n’est pas catastrophique, peu à peu, certains riches polonais restaurent le patrimoine. En lien avec un inspecteur et spécialiste de l’architecture médiévale et de la conversations des trésors polonais, ils dédient des millions d’euros pour réparer les affres du temps.

 

Le château de Bobolice

Le château de Bobolice fait justement parti de ces ruines peu à peu restaurées. Transformé en hôtel, j’imagine que l’on peut y passer quelques nuits royales (j’imagine, car nous n’avons pas eu la possibilité d’y dormir. La château étant utilisé pour un tournage durant notre passage). Celui de Mirow, à 2,2km est actuellement en cours de restauration. Je pense qu’il aura fière allure une fois que les travaux permettront les visites. Je ne sais s’il sera réhabilité dans la même mesure que celui de Bobolice afin de le rendre habitable. Sur ce point, je suis en conflit avec les guides qui préfèrent garder les ruines en l’état… moi, je préfère imaginer un travail de restauration total, rendant vie à ces lieux. La légende se construit avec ceux qui peuvent bâtir de nouveau des dynasties fondées sur la pierre et, une fois les châteaux habités, j’aime à croire que de génération en génération, les nouveaux propriétaires ne pourront que restaurer voir sublimer la mémoire de ces gardiens du territoire silésien.

 

Le château de Mirow

Ce fut le premier château sur notre sentier des nids d’aigle avec, sur notre chemin, le château de Mirôw et le château de Bobolice. Celui d’Ogrodzieniec et celui du mont Birow sont prévus en fin d’après-midi. Il y a un petit sentier pédestre de 2km marqué avec des flèches qui relie les deux.

– Anecdote historique amusante et peu lugubre. –
Autrefois, les châteaux appartenait à 2 frères. L’un, marié, partit à la guerre. L’autre, célibataire, resta et courtisa le femme de son frère. Au retour, pour laver l’affront, le premier fit emmurer la femme dans le passage souterrain qui relie les château et donna l’ordre d’assassiner son frère… quelques siècles plus tard, deux frères achètent chacun un château. L’un est marié, l’autre non… la malédiction des 2 châteaux se répétera t-elle ?

 

Visite du système défensif de Birow à Podzamche

Utilisé comme système défensif, construit en bois, le système défensif de Birow a été abandonné lorsqu’il finit brûlé lors d’une attaque par les suédois. Des traces humaines datant du néolithique ont été retrouvées dans les grottes au pied de Birow. Depuis les hauteurs, on aperçoit clairement le château Ogrodzieniec. On a même retrouvé une dent de requin datant de plusieurs centaines de millions d’années dans la roche, en des temps où la mer recouvrait toutes les terres qui nous entouraient. Prochainement, à la mi-août, il devrait s’y jouer un spectacle pour enfant et adultes intitulé : « sur les traces de Gandalf ».

 

Mon coup de coeur : le château d’Ogrodzieniec

La visite du mont Birow terminée, on se rend, à deux pas de là, au château d’Ogrodzieniec qui était comparable au château royal de Wawel à Cracovie. Construit au milieu du XIV siècle par Kazimierz le Grand, il a été peu à peu agrandi et fortifié par ses successeurs dont la famille des Bonerów qui l’a transformé avec le style Renaissance.

Les ruines sont tout simplement magnifiques. J’ai été émerveillé par l’atmosphère des lieux. La sensation de grandeur et de magnificence qui s’en dégage encore… J’aurai aimer avoir passer plus de temps pour m’y balader afin de m’imprégner pour découvrir de nouveaux points de vue photographiques avec mon reflex 5D mark 2 ou mon drone Mavic Pro, Je me suis principalement amusé avec ce dernier capturer la splendeur des ruines selon le point de vue d’un oiseau (ou d’un dragon #GameOfThronesFan :). Les lumières du couchant tombant sur les ruines donnent une atmosphère magique aux pierres blanches du château d’Ogrodzieniec. Des marches et visites nocturnes sont également organisées (avec des acteurs prêts à vous terroriser aux croisements des chemins). Notre guide nous a d’ailleurs donné un avant goût et j’avoue que même si vous vous y attendez, dans le noir, votre coeur fera un bon 😉 De nombreux spectacles y ont également lieu durant la période estivale.

 

Le château de Pilcza à Smolen.

On effectue une rapide visite au château de Pilcza à Smolen qui date de 1300. Abandonné, ce château fut peu à peu oublié et avalé par la forêt.

INFORMATIONS POUR PRÉPARER VOTRE SÉJOUR EN SILÉSIE EN POLOGNE

MATÉRIEL UTILISE


Ce voyage a été réalisé en collaboration avec l’Office Polonais de Tourisme à Paris et l’Organisation Régionale de Tourisme de Silésie. Mon avis reste totalement indépendant.