Quels sont les incontournables lorsque l’on se rend en Thaïlande pour la première fois. Qui n’aimerait pas : En savoir plus sur la Thailande ? Quels sont les endroits magiques à (re)découvrir dans l’ancien royaume de Siam ? La Thaïlande est réputée pour l’énergie débordante qui se dégage dans sa capitale ultra-moderne Bangkok qui se dit en thai Krung Thep soit la Cité des anges mais la Thaïlande nous évoque aussi ces ruines centenaires où la nature reprend ses droits,  ses palais et ses anciens temples peuplés de statues de Bouddha, ses plages magnifiques pour certaines victimes de leur succès (comme Maya Bay, la plage du film « La Plage » avec Leonardo Di Caprio), ses petits marchés au bord des canaux… mais est-ce que vous connaissez ces lieux incroyables en Thaïlande ?

 

Thaïlande  : Sam Phan Bok

 

source : Charin ninsu | Wikipedia

C’est un lieu étrange surnommée le Grand Canyon de Thaïlande qui se laisse entrevoir à la saison sèche (octobre à mai) car sinon la formation est recouverte par les eaux du Mékong. Sam Phan Bok se trouve au nord-est du pays, non loin de la frontière thaïlandaise avec le Laos et Sam Pan Bok est une concrétion naturelle qui se traduit par « les 3000 trous ». Il y a une pierre en forme de tête de chien à l’entrée de Sam Phan Bok et l’une des légendes veut que ce soit le chien d’un chercheur de trésor qui a autrefois creusé les 3000 trous en abandonnant son compagnon.

Le moment idéal pour photographier le lieu et le lever ou le coucher du soleil.

Savoir se déplacer en Thaïlande n’est pas évident, comptez entre 8h et 11h en train/bus pour vous rendre depuis Bangkok à Ubon Ratchathani. Sam Phan Bok se trouve à 120km de la capitale de la province.

source : Thitipark Sodchuen | Unsplash

 

Thaïlande  : le parc historique de Sukhothai

 

source : Ahoerstemeier | Wikipedia

Il ne reste aujourd’hui que des ruines (on en compte 193 sur 70 km2) de la première capitale du royaume de Siam Sukhotai, traduit en « l’aube du bonheur », qui s’est affranchie du règne de la dynastie Khmer. Cette cité, dont il nous reste que les constructions en latérite et brique, a vécu son apogée à la fin du XIIIème siècle avant d’être rattachée au royaume d’Ayutthaya et elle fut abandonnée à la fin du XVIIIème siècle. Du palais royal et des 36 temples qui se trouvaient à l’intérieur de la cité, le plus grand encore debout est celui de Wat Mahathat

Inscrite depuis 1991 dans la liste du patrimoine mondiale de l’humanité, elle fait l’objet de restaurations dont le principal objectif actuel est de dégager la terre qui recouvrent les bâtiments dans les rizières alentours.

source : Peter Grosse | Pixabay

 

Thaïlande  : le lac aux lotus rouges

 

source : Laddawan Somkaew | Pixabay

Situé dans le pays d’Isaan, au nord-est de la Thaïlande, non loin du Laos, le lac au lotus rouge d’Udon Thani, capitale de la province 0 550km de Bangkok, est à ne pas manquer si vous vous trouvez lors de la période de floraison de mi-décembre à mi-février. Les thaïlandais appellent ce spectacle Talay Buadaeng, c’est à dire la mer de lotus rouges. La floraison qui recouvre presque entièrement le lac de Nong Han représente pour eux l’élévation spirituelle car l’être humain, comme le lotus qui émerge des eaux houleuses symbolisant les aléas de la vie, peut trouver l’harmonie et la paix et peut donc parvenir à l’état de Bouddha.

A noter, il vaut mieux venir tôt pour profiter du spectacle en réservant une barque privée car les fleurs se referment en début d’après-midi (vers 11h) lorsque le soleil devient trop fort.

source : thephuketnews

Thaïlande  : Bangkok

 

Certes, parler de la capitale thaïlandaise semble une évidence car c’est quasiment le passage obligé lors de votre séjour en Thaïlande. On pourrait écrire des articles entiers sur les expériences à découvrir dans cette ville tentaculaire qui semble ne jamais souffler et, lors de notre passage en direction de la Birmanie, on en a expérimenté de nouvelles. Néanmoins, si vous ne deviez en faire qu’une (mais n’en faites pas qu’une hein, cela serait vraiment dommage), je vous conseille fortement une croisière sur le fleuve Chao Phraya. Cela m’a laissé vraiment de beaux souvenirs culinaires entre la soupe Tom Kha au goût de coco et les Choo Chi Goong, des crevettes au curry au goût doux et épicé. La vue sur Bangkok au soleil couchant, lorsqu’elle s’illumine pour la nuit, est également à ne pas manquer.

Thaïlande  : la baie de Phang Nga

 

source : Diego Delso | wikipedia

Non loin de la province de Phuket se trouve, dans la mer d’Andaman, la baie de Phang Nga. Une grande partie de la baie est protégée car appartenant au parc national de Ao Phang Nga. Parmi les nombreuses îles et formations calcaires, les plus connues sont Khao Phing Kan et Ko Ta Pules, surnommés les James Bond island car elles ont servi au tournage du film l’Homme au pistolet d’or.

Auteur : Berryj |source : wikimedia

 

Thaïlande  : Chiang Rai

 

source : Picasa | wikimedia

Envie de fuir la chaleur parfois insupportable ? Faites un tour pour profiter des hauteurs au nord de Chiang Mai. Avec son côté montagne et les possibilités de randonnées, Chiang Rai ne pourra que vous séduire. C’est également là que se trouve le célèbre le Wat Rong Khun, le temple blanc, une oeuvre récente réalisée par l’artiste Chalermchai Kositpipat qui exprime là, au travers de la blancheur du temple, la pureté symbolique de la religion bouddhiste. Il est prévu que l’ensemble des bâtiments du temple soient finis pour 2070. Endommagé en 2014 suite à une tremblement de terre, l’artiste, pour des raisons de sécurité voulut initialement détruire le temple mais heureusement, une équipe d’expert l’a assuré que la structure des bâtiments était saine. Il a alors décidé de dédier sa vie à la réalisation des travaux de restaurations et de finition.

source : zoltanszabophd | pixabay

 

Thaïlande  : Cascades de Erawan

 

source : pixabay

Les cascades d’Erawan dont le nom est une référence à l’éléphant mythologique Erewan qui est un éléphant blanc gigantesque qui porte le dieu Indra et se trouve représenté avec 3 à 33 têtes. Les cascades, sur 7 niveaux, avec des bassins de calcaire se trouvent dans le parc national d’Erawan, dans la province Kanchanaburi, frontalière avec la Birmanie. Il est autorisé de se baigner dans les bassins au pied des cascades avec les poissons comme compagnons. Le bassin le plus plébiscité est le second, celui de la cascade de Wung Macha. Si vous prenez le temps d’aller plus loin malgré l’attrait des bassins de la seconde cascade, ceux de la cinquième, Bua Mai Long, sont une bonne alternative car relativement faciles d’accès. Pour vous rendre aux dernières cascades, il y a quelques passages avec des échelles qui rendent la traversée glissante.

source : BerryJ | wikimedia

Il y a évidemment de nombreuses perles à découvrir en Thaïlande. Des collègues ont d’ailleurs partagé les leurs dans l’article 10 blogueurs nous font découvrir la Thaïlande.