Au retour de ce séjour luxueux de Malaisie, à Bornéo, nous voici entamant la descente pour une courte escale à Bangkok, la Los Angeles asiatique. Je restais scotché à la vitre du taxi alors que défilait les grattes ciels, poussant entre d’étranges forêts où semblent se cacher des maisons ancestrales dans des ruelles comme oubliées par la modernité. Tant de tours ont ici vu le jour, qui l’eut cru. Echo de la splendeur du défunt royaume de Siam qui a élevé en son temps l’immense Angkor Wat. Pourtant la ville ne semble pas étouffer parmi tous ces géants de verre et de pierre, loin de là. Je ne m’imaginais absolument pas la capitale thaïlandaise ainsi. Si moderne, si étendue, si bâtie. A Varsovie, les grattes ciel se comptent sur les doigts de 2 mains dans le quartier d’affaire près du Palais de la Culture, tel un midi Défense. Ici, la vue ressemble davantage à un Manhattan asiatique qui se prolonge à l’infini.

On arrive à notre hôtel qui a le parfum de luxe quelque peu usé, comme ci ca et là, le temps s’étais suspendu. On souffle un peu, le temps de déposer les bagages avant une croisière nocturne et un dîner sur le fleuve. On a ce regard un peu hagard des voyageurs égarés entre excitation, lassitude et décalage horaire.

Le temps file dans les embouteillages et les ruelles thaïlandaises. J’hume le parfum de street food, c’est ce qui manque tant dans nos contrées européennes aseptisées en dehors des heures de marché. Un peu plus de naturel, de vie qui se déroule là, dans l’instant. De peu c’est l’instant lui-même qui filait, avec un peu de négligence, on aurait manqué le départ du bateau amarré au ponton, tanguant sur le fleuve Chao Phraya.

Il y a un étage sur l’embarquation, on mange au premier. On s’affale sur les canapés, on profite des rayons couchant, un verre de mousseux à la main, confortablement assis sur les moelleux coussins, savourant, satisfaits, la désinvolture du moment. Enthousiastes, le sourire spolié comme des gosses ayant vite pris le goût du luxe. Je reste à chaque fois surpris de l’étrange parcours personnel et professionnel qui nous a amené jusqu’ici. Comme des Robinson Crusoé échoués sur la mauvaise plage… revenus trop tôt à la civilisation.

 

Sur le pont du bateau, on admire et capture, l’appareil photo à la main; défile devant nous les nombreux temples et palais aux noms exotiques : le temple de Wat Arun, celui de Wat Prayoon, le Palais royale, ici l’ambassade de France, là des badauds accoudés au balcon ou à la terrasse de cafés, badauds flânant insouciants aux dernières lueurs. On est loin du Bangkok à backpackers que certains promeuvent à tout va comme l’expérience unique et cheap à déguster en s’enivrant de bières bons marchés.

Temples et tours s’entremêlent au fil de l’eau comme une bobine enchantée bien loin du fil décousu de mes propres voyages. J’aimerai vraiment découvrir ce monde, me dis-je. La Thaïlande ne m’intéressait pas vraiment mais pour les mauvaises raisons, à ce moment, je suis déterminé à lui laisser une chance.

Une fois le soleil partit se poser dans les profondeurs, les lumières artificielles remplaçant peu à peu ses délicats rayons, c’est véritablement le repas, qui délicieux, bien qu’éloigné de notre ordinaire culinaire, illumina le reste de la soirée.

Les plats dégustés durant le dîner :

  • Soupe Tom Kha – à base de lait de coco, servie avec des morceaux de poisson
  • Moo Cha MUang – ragoût de porc, qui rappelle le curry
  • Yum Nue Lai – boeuf épicé
  • Choo Chi Goong – crevettes au curry doux et épicé
  • Pu Jah – porc mélangé avec de la chair de crabe, servi dans une croûte de crabe
  • en guise de dessert: le fameux riz gluant à la mangue, c’est-à-dire le riz servi avec du lait de coco et de la mangue – un dessert banal à priori mais très bon


Bangkok au fil de l’eau


Pour un voyage personnalisé et authentique en Thaïlande, vous pouvez prendre contact avec Olivier, l’expert local de l’agence TraceDirecte.

La demande de devis est gratuite, vous pourrez échanger directement avec lui via leur espace client et même l’appeler en Thaïlandee avec un numéro gratuit si vous souhaitez plus d’informations !